CrossClimate 2 : comment Michelin compte reprendre de l'avance sur le segment 4~saisons

Alexandre Guillet
CrossClimate 2 : comment Michelin compte reprendre de l'avance sur le segment 4~saisons

CrossClimate 2 : comment Michelin compte reprendre de l'avance sur le segment 4~saisons

Michelin orchestre le lancement européen du nouveau pneumatique CrossClimate 2, une nouveauté névralgique qui prend place sur un segment porteur, évoluant au rythme d’une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années.

Le top management de Michelin ne cache pas l’importance du lancement paneuropéen du nouveau pneu 4 saisons CrossClimate 2. « En 2015, la première génération de CrossClimate a fait bouger les lignes du marché s’est rapidement imposé au niveau commercial, ce qui a engendré des réactions de la concurrence », rappelle Laurent Pascal, chef de produit de la gamme de pneus Michelin CrossClimate et Alpin. Et de poursuivre : « Le segment des 4 saisons est très porteur, car il a connu une croissance annuelle moyenne de 19 % depuis 2015 et même en 2020, sur un marché frappé par la crise sanitaire, il a encore affiché une progression de 5 %. Selon nos prévisions, il devrait encore connaître une croissance de 16 % en Europe sur les cinq prochaines années ».

Michelin CrossClimate 2 : un concentré d’innovations


Michelin a donc accordé un soin particulier au projet CrossClimate 2, pour garantir ses parts de marché et même reprendre un coup d’avance sur la concurrence. « Sur le projet CrossClimate 2, nous avons réussi à concilier l’usage de nouveaux matériaux et une nouvelle structure. Les tests ont été réalisés en 205/55/16, la dimension phare en Europe, sur une Volkswagen Golf. L’un des secrets de son amélioration réside dans un nouvel élastomère, conçu en interne et produit dans une usine du groupe à proximité de Bordeaux », détaille Wilfried Chades, concepteur pneus chez Michelin. À la pointe de la recherche sur les composites et le caoutchouc, Floriandre Voisin, conceptrice de mélange de bande de roulement, explique que les performances du CrossClimate 2 sont nettement meilleures que sur la précédente génération et qu’un travail spécifique a aussi été accompli sur l’usure du pneu. Leitmotiv de Jean-Dominique Senard repris depuis par Florent Menegaux, président de Michelin, les hautes performances du pneu résistent au temps qui passe et se vérifient dans la durée. Résultat, remplacés uniquement en fin de vie, les pneumatiques sont changés moins souvent et tout le monde y gagne : le client, d’un point de vue sécuritaire, confort de conduite et budgétaire, et l’environnement, car « moins de pneumatiques à remplacer signifie moins de matière à utiliser et moins de déchets générés ».

Défi industriel et première dans l’histoire de Michelin

Un autre défi du projet CrossClimate 2 concerne son volet industriel. Il est disponible en 105 dimensions de 15 à 20 pouces et la gamme propose 65 nouvelles références, soit 40 % de dimensions supplémentaires par rapport à son prédécesseur, le CrossClimate+. Cette offre dimensionnelle très complète dès la commercialisation du pneu vise à satisfaire les besoins de chaque automobiliste. Il est produit dans huit usines réparties dans six pays (France, Allemagne, Espagne, Italie, Pologne et Serbie), en attendant les États-Unis. Un lancement d’une telle envergure (105 dimensions) est une première dans l’histoire de Michelin et représente un tour de force par rapport aux contraintes supplémentaires générées par la crise du Covid, un point sur lequel insiste volontiers Muriel Saucy, chef de projet pneu Michelin CrossClimate2, qui se définit comme un chef d’orchestre qui a eu quelques sueurs froides pour tenir le cap de la date de commercialisation initialement fixée.

Toujours est-il que le projet a été conduit avec brio et que la date du 1er septembre 2021 a été tenue. Sans doute le début d’une belle success story dans la mesure où Michelin table sur un volume de production de 6 millions de CrossClimate 2 dès sa première année.

Nous vous recommandons

TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

LeasePlan publie son Car Cost Index 2021. Une sixième édition riche d'enseignements : selon les données, les véhicules électriques sont désormais parfaitement compétitifs en termes de coûts totaux de détention par rapport aux...

21/10/2021 | TCOVéhicule électrique
Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Plus d'articles