Dacia croit dur comme fer au GPL

Dacia croit dur comme fer au GPL

© NAKYMA

En matière de GPL, la filiale du groupe Renault domine largement le marché français.

Face à la flambée des prix à la pompe, les énergies alternatives ont le vent en poupe. La preuve : la montée en puissance des véhicules 100 % électriques ou électrifiés mais aussi la croissance des ventes de véhicules roulant au GPL (pour gaz de pétrole liquéfié) qui s’octroie une part de marché mensuelle de 2,7 % avec 3 485 immatriculations (+ 8,9 %) en mai dernier. Et sur ce marché, Dacia fait figure d'ambassadeur avec un Top 3 des ventes depuis le début de l'année composé des Sandero, Duster et Jogger. La marque roumaine croit en effet au GPL depuis 2010 et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

Ainsi, la gamme Eco-Smart est devenue un marqueur fort de l'offre Dacia et, depuis janvier, une Dacia sur trois vendue en Europe dispose de cette bicarburation. En France, 14 735 unités ont été écoulées par le constructeur sur la période. Avec un tarif moyen de 0,83 euro le litre, « les prix à la pompe sont plus stables et favorables que l'essence avec des écarts de - 40 à - 60 % selon les pays, argumentent les représentants de la marque. De fait, si le prix d'achat et les coûts d'entretien sont un petit peu plus élevés, le client amortit rapidement son investissement et réalise des économies dès 15 000 kilomètres à hauteur de 5 euros tous les 100 kilomètres. »

Couplés à des émissions de CO2 réduites de 10 % par rapport aux modèles essence et des particules fines quasi-nulles, ces arguments appuient le positionnement de Dacia qui compte bien accélérer le développement de sa gamme Eco-G. « Nous travaillons actuellement à la compatibilité de nos offres GPL à la nouvelle norme Euro7, avance la marque. Nos nouvelles générations de moteurs seront tous natifs ou "compliant" avec le GPL, nos futurs modèles disposeront tous d'une offre alternative et nous souhaitons également l'élargissement de la gamme, limitée aujourd'hui à une seule proposition moteur/boîte. »

Nous vous recommandons

En juin 2022 le marché automobile français enregistre son treizième mois de baisse continue

En juin 2022 le marché automobile français enregistre son treizième mois de baisse continue

Le marché automobile français des voitures particulières enregistre encore un triste record avec un treizième mois de baisse continue à 14,24%. Au bilan du premier semestre 2022, les immatriculations françaises sont en recul de...

Dacia investit Snapchat pour présenter sa nouvelle identité

Vu sur les réseaux sociaux

Dacia investit Snapchat pour présenter sa nouvelle identité

MG révèle la MG4 Electric

MG révèle la MG4 Electric

Fin des moteurs thermiques : la PFA promet les travaux d’Hercule à l’Union européenne

Fin des moteurs thermiques : la PFA promet les travaux d’Hercule à l’Union européenne

Plus d'articles