Découvrez l’étude annuelle TRM de bp2r

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Découvrez l’étude annuelle TRM de bp2r

© bp2r

Entre reprise vigoureuse de l’activité et pénurie persistante de chauffeurs, l’étude de bp2r sur le marché du transport routier de marchandises en Europe envoie des signaux plutôt positifs.

La traditionnelle et attendue étude annuelle des équipes de bp2r sur le transport routier de marchandises en Europe, réalisée sur un échantillon de 101 professionnels, contraste avec la précédente qui mettait en évidence des dirigeants avec le moral plutôt en berne. Il en va tout autrement cette année, même si la pénurie de chauffeurs reste un aigu point de crispation.

82 % des transporteurs ont vu leur activité croître en 2021. C’est 50 points de plus qu’en 2020 et surtout 25 de plus qu’en 2019, dernière année d’activité normale.

76 % des entreprises du transport routier de marchandises prévoient une croissance de leur activité pour les premiers mois de 2022.

Si 68 % des entreprises de transport déclarent avoir recruté davantage de conducteurs que ne l’imposait le simple renouvellement des effectifs, elles sont aussi 78 % à indiquer avoir rencontré de fortes difficultés pour recruter des conducteurs au cours des neuf derniers mois.

Ils sont 85 % à anticiper la poursuite de ces tensions sur le marché du recrutement pour fin 2021-début 2022, avec pour impact une forte hausse des coûts (salaires, recours à l’interim…) selon 59 % des répondants et donc des tarifs pour 55 %.

Entre la reprise de l’activité et les difficultés de recrutement, 60 % des entreprises de transport estiment que le marché est sous-capacitaire : la demande est supérieure à l’offre. Une situation qui n’est pas sans rappeler 2017 (61 %), où les reports et annulations de transport étaient nombreux.

44 % des transporteurs comptent d’ailleurs demander des augmentations supérieures à 4 %, et 39 % comprises entre 2 et 4 %.

Deux thématiques stratégiques clés ressortent pour 2022 : la transformation digitale de l’activité et sa décarbonation.

« Pour 2022, tous les indicateurs économiques semblent au vert pour les transporteurs, qui vont devoir néanmoins affronter une demande qu’ils ne sont pas dimensionnés pour absorber. Pour les chargeurs en revanche, bien que la hausse de la demande corresponde à une hausse de leur activité, ils risquent, au-delà de la hausse tarifaire, de surtout subir de plein fouet les effets de l’insuffisance capacitaire : report, retards, annulations de transport, mais aussi et surtout retrait de leurs prestataires. Dans ces circonstances, leur défi sera surtout de restaurer leur attractivité auprès de leurs prestataires : rémunération juste, contrats à long terme, opérations fluides et flux standardisés au possible… », analyse Luc Chambonnière, directeur du pôle transporteurs de bp2r. Et de poursuivre : « Le défi est d’autant plus important que les attentes qui pèsent sur les transporteurs sont fortes et montent de plus en plus en gamme : process digitalisés, activité décarbonée, offre de services variée… Le transport n’est plus une commodité, et les acteurs sont donc de moins en moins de simples "prestataires". Les adaptations requises pour répondre à cette crise de capacité vont donc au-delà de cette dernière : il s’agit de changements de fond ».

Nous vous recommandons

Julien Laran devient directeur général de Labatut Group

Nomination

Julien Laran devient directeur général de Labatut Group

Spécialiste du transport, de la logistique et de la distribution, le groupe Labatut officialise la nomination de Julien Laran au poste de directeur général. Il pilotera l’activité du groupe avec la présidente Jennifer Labatut-Darbas,...

18/01/2022 | CamionGNV
Dupessey & Co soigne le TCO de ses camions

Dupessey & Co soigne le TCO de ses camions

DB Schenker célèbre ses 150 ans d’existence !

DB Schenker célèbre ses 150 ans d’existence !

TuSimple a fait rouler un camion autonome en conditions réelles

TuSimple a fait rouler un camion autonome en conditions réelles

Plus d'articles