Dekra Automotive bientôt dans l'expertise collision ?

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,

Dans la poursuite de sa politique de diversification par croissance externe, Dekra Automotive envisage de se lancer dans l’expertise collision.

JPEG - 60 octets
Axel Noack. Président de Dekra Automotive
Dekra affiche un chiffre d’affaires de 880 millions d’euros concernant ses activités automobiles. Ce qui représente 61 % des résultats globaux du groupe, dont 8,6 % sont réalisés en France (76 millions d’euros). Dekra Automotive, c’est du contrôle technique VL et PL (au travers des marques Dekra, Norisko Auto et Autocontrol), des services (formation, conseil et audit), et plus récemment de la gestion de flux VO et des tests de véhicules et d’équipements.

+ 30 % de croissance
Dekra Automotive ambitionne d’élever son chiffre d’affaires France à 105 millions d’euros d’ici à trois ans. Cette croissance de 30 % est envisagée par une diversification de ses activités, dans la mesure où son premier marché, celui du contrôle technique, est désormais mature et stable. Difficile d’aller y chercher une croissance significative. Cette stratégie de diversification a été amorcée avec le rachat en 2007 de l’enseigne Evolution 2, spécialisée dans la gestion du process de restitution des buy-back et du remarketage VO. Une activité qui pèse 4,5 millions d’euros, avec comme principaux clients Peugeot, Citroën, Ford, Renault et Volvo. La firme travaille à l’extension de cette activité dans le domaine du PL. Autre piste de réflexion : s’attaquer à l’expertise des véhicules gravement accidentés. Dans la continuité de cette politique de diversification, Dekra Automotive a racheté en 2008 la société CERM basée à Narbonne et devenue Dekra Test Center. L’entreprise, créée en 1994, est spécialisée dans la réalisation d’essais de véhicules et d’équipements. Elle réalise un CA de 4 millions d’euros.

Vers l’expertise collision ?
Par ailleurs, le président de Dekra Automotive, Axel Noack, a confié vouloir s’orienter vers l’expertise collision, toujours par le biais d’acquisition. Le BCA, bureau regroupant des experts salariés et appartenant à des assureurs, serait-il dans le collimateur du dirigeant ? Non, répond A. Noack, qui souhaite garder son indépendance face aux assureurs. Mais alors quelles autres sociétés pourraient être rachetées en France, pays où les experts libéraux se partagent le marché de l’expertise avec le BCA ? Mystère !

Nous vous recommandons

BASF lance son application de commande sur smartphone

BASF lance son application de commande sur smartphone

On ne peut pas faire plus simple, BASF a mis au point une application mobile pour commander directement des produits de peinture et consommables. Order App devrait être opérationnelle en France en décembre.BASF s’apprête à lancer en...

26/11/2021 | CarrosserieBASF
Pièces de rechange : Renault (aussi) fournira Autoneo

Pièces de rechange : Renault (aussi) fournira Autoneo

[Vidéo] Processus de réparation des vernis teintés chez Cromax

Vidéo

[Vidéo] Processus de réparation des vernis teintés chez Cromax

Axalta sensibilise la profession sur les correspondances de teintes

Axalta sensibilise la profession sur les correspondances de teintes

Plus d'articles