Etude

Déplacement, électrification, recharge... Les Européens prennent position face au changement climatique

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
Déplacement, électrification, recharge... Les Européens prennent position face au changement climatique

35 % des Français seraient prêts à moins utiliser leur voiture.

© Agnieszka Doroszewicz

L'étude menée par Ford met en exergue un sentiment d’urgence et de prise de conscience générale en Europe. Si la responsabilité individuelle est admise, celle des entreprises et gouvernements est également décriée pour leur manque de rapidité à mettre en place des moyens concrets visant à freiner le dérèglement climatique.

Quels engagements les automobilistes du Vieux-Continent sont-ils prêts à adopter pour lutter contre le changement climatique ? C’est la question à laquelle Ford a souhaité répondre en interrogeant 14 000 citoyens adultes dispersés à travers huit pays européens (Allemagne, France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Norvège et Pologne). 90 % d’entre eux en moyenne s’accordent à dire qu’ils ont un certain degré de responsabilité individuelle sur la limitation des effets du changement climatique. De ce fait, 35 % des Français seraient prêts à moins utiliser leur voiture, et 24 % ont assuré vouloir renoncer aux voyages en avion à l'étranger. Une intention approuvée à 30 % chez nos voisins anglais ou allemands.

L’électrification du parc automobile engagée à marche forcée depuis le début de cette décennie est une première étape pour l’opinion publique. 1 personne sondée sur 3, soit 33 % du panel, estime qu’un véhicule hybride représente le meilleur compromis entre l'essence et les énergies plus propres. Parallèlement, 37 % du public interrogé (28 % des Français, 47 % des Espagnols et 48 % des Italiens) s’accordent à dire que les véhicules électriques représentent l'avenir, bien qu'il existe encore des obstacles à leur adoption. À commencer par les inquiétudes face à la recharge et à l’autonomie qui persistent au sein de la population française : 30 % d'entre eux se demandent où ils pourront recharger leur véhicule, 23 % regrettent le manque d'infrastructures disponibles et 27 %, soit 1 personne sur 4, affirment que les VE les dissuaderaient de faire de longs trajets. En somme, 36 % de l’échantillon interrogé reconnaît un manque d’information général sur cette technologie.  

Outre leur initiative personnelle, les Européens pointent également du doigt les différentes instances dirigeantes qui devraient, selon eux, fournir davantage d’efforts en faveur de la réduction des émissions de CO2. Ainsi, pour 62 % des Français interrogés, il est primordial que les gouvernements et les grandes entreprises prennent des mesures immédiates pour stopper les effets du changement climatique. « Je crois qu'il incombe à toutes les parties prenantes – le gouvernement, tant national que l’Union européenne, les fournisseurs d'énergie et les constructeurs automobiles – d'insister auprès des utilisateurs sur les possibilités de l'électrification et de créer l'infrastructure nécessaire pour soutenir cette vision, car ce n'est qu'avec une approche unifiée que nous pourrons tenir cette promesse », conclut Stuart Rowley, président de Ford Europe.

Nous vous recommandons

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat lance une campagne d’essais de sa gamme 500 pendant 48 heures. Le temps pour les clients d’apprécier le véhicule dans les conditions de la vie courante. Une offre proposée à 30 euros par jour.Pour soutenir les ventes de sa...

03/12/2021 | ConstructeursFiat
Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Subaru présente son SUV électrique Solterra

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Plus d'articles