Des constructeurs accros aux ventes tactiques ?

Alice THUOT

Sujets relatifs :

Des constructeurs accros aux ventes tactiques ?

Des constructeurs accros aux ventes tactiques ?

En se basant sur les statistiques inter-constructeurs, Challenges a pu constater que, chez certaines marques, les ventes tactiques constituaient parfois un volume non négligeable dans les commercialisations totales.

C’est en se procurant les statistiques inter-constructeurs que le média Challenges a pu observer que les ventes dites tactiques, c’est-à-dire les véhicules commercialisés auprès des loueurs courte durée mais aussi les véhicules transformés en modèles de démonstration puis vendus en tant que VO, étaient courantes chez certaines marques.

Objectifs : faire tourner les usines, et surtout, remplir les objectifs de vente. Le groupe FCA serait particulièrement friand de ces ventes. Ainsi, sur le 1er semestre 2015, 28 % des immatriculations de véhicules neufs Fiat auraient été à destination des loueurs courte durée. Une proportion qui atteindrait les 27 % chez Jeep, tandis que la palme reviendrait à Lancia avec des ventes tactiques qui représenteraient presque une vente sur deux (45 %) au 1er semestre 2015. Opel réaliserait près de 30 % de ses ventes en France à destination des loueurs courte durée, Ford 22,4 %. Des taux élevés alors que la moyenne s’approche plutôt des 13 %.

Des ventes tactiques peu rémunératrices

Autant de ventes sur lesquelles les marques se rémunèrent finalement peu, tant les tarifs sont discutés. Sans compter l’impact négatif sur les valeurs résiduelles de ces véhicules, qui, au bout de quelques mois, se retrouveront sur le marché de l’occasion.
Autre ventes assez pratiquées par certains constructeurs et mis en lumière par Challenges, celles de véhicules de démonstration revendus ensuite en tant que VO avec très peu de kilomètres au compteur. Jaguar excellerait dans ce domaine, avec une proportion de 37 % sur ses commercialisations totales au 1er semestre 2015. Honda n’est pas en reste avec un taux de 37 %, suivi de Mazda à 27 % ou encore d’Alfa Romeo à 23 %. Pour mémoire, la moyenne toute marque est plutôt fixée aux alentours des 12,6 %.

Le canal des particuliers le plus vertueux

Certains constructeurs privilégient au contraire les ventes auprès des particuliers, plus rentables. Champion toute catégorie, Dacia : la filiale low-cost de Renault aurait réalisé au 1er semestre 84 % de ses ventes à destination des particuliers. Toyota n’est pas en reste à 63 %, Seat et Volkswagen atteignent respectivement 62 et 55 %, tandis que 58 % des ventes des coréens Hyundai et Kia auraient été réalisées auprès des particuliers. Les Français joueraient également le jeu avec un taux de 49 % pour Citroën, 46 % pour Peugeot.
Pour référence, à l’heure actuelle, les immatriculations aux particuliers représentent environ 50 % des commercialisations de VN.

Nous vous recommandons

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Indexés sur l'inflation, les tarifs des péages vont naturellement augmenter en 2023. Dès le 1er février, la facture acquittée par des véhicules particuliers sera plus lourde d'environ 5 %.Le couperet est tombé. Comme chaque année,...

02/12/2022 | PéagesAutoroute
La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Plus d'articles