DS Automobiles remanie le DS 3 Crossback

Antonin Moriscot

Sujets relatifs :

, ,
DS Automobiles remanie le DS 3 Crossback

Le DS 3 reste proposé en thermique (essence ou diesel) comme en électrique.

© Astuce Productions / DS Automobiles

Arrivant sur ses quatre années de commercialisation, le SUV citadin de la marque premium de Stellantis a droit à un nouveau coup de crayon. La version électrique E-Tense gagne quant à elle un ensemble moteur/batterie plus conséquent. 

La gamme DS Automobiles gagne encore plus en cohérence. Succédant à la citadine DS 3 – qui a connu entre 2009 et 2019 un joli succès avec près de 500 000 exemplaires écoulés – sans toutefois la remplacer, le petit SUV DS 3 Crossback était l’une des vedettes du Mondial de l’Automobile en 2018. Quatre ans donc après sa présentation sur le salon parisien et sa commercialisation, le véhicule passe naturellement par la case restylage.

À cette occasion, il simplifie sa dénomination. Exit donc l’appellation « Crossback ». Le modèle d’entrée de gamme de DS Automobiles redevient simplement DS 3. Une modification attendue et cohérente avec le reste de la gamme. Voilà quelques semaines, le grand SUV DS 7 Crossback – doyen de la gamme – voyait son appellation se raccourcir en DS 7 à l’aube de débuter sa seconde moitié de carrière.

Quelles évolutions stylistiques ?

Les retouches apportées par les équipes de Thierry Métroz, le patron du style DS Automobiles sont discrètes mais néanmoins visibles. Évoluant au sein du très compétitif segment des SUV citadins, le DS 3 (Crossback) met sa face avant en conformité avec les dernières productions DS Automobiles, en s’inspirant notamment des nouveaux codes stylistiques apparus sur le compacte DS 4. Ainsi, le véhicule manie désormais le chrome avec davantage de parcimonie. Les boucliers ont été revus, la calandre a été légèrement agrandie : elle se fait plus anguleuse aussi. Une évolution que l’on retrouve également au niveau des optiques avant full LEDS de série.

La principale marque de ce restylage de mi-vie est caractérisée par les feux de jours verticaux qui abandonnent leur motif point perle au profit de deux lignes de LEDS parallèles. La poupe évolue peu. Signalons l’inscription du nom de la marque en toutes lettres sur le volet de coffre. De nouveaux coloris et motifs de jantes sont également proposés. La personnalisation du véhicule étant toujours assurée par les peintures bi-ton avec toi contrastant noir.

Dans l’habitacle, un nouveau volant intégrant les commandes d’aides à la conduite et d’infotainment ainsi qu’un nouvel écran central tactile de 10,3 pouces font leur apparition. Ce dernier est doté de la plus récente évolution du système multimédia Stellantis, couplé à une commande vocale.

Nouvelle motorisation pour le DS 3 E-Tense

Fidèle à la stratégie multi-énergie mise en place par l'ex-Groupe PSA, la marque premium DS Automobiles poursuit la commercialisation du DS 3 avec des blocs thermiques. Le véhicule peut être commandé avec deux essence PureTech de 110 et 130 ch et un diesel 1.5 l BlueHDi de 130 ch.

Le DS 3 est également livrable en version E-Tense 100 % électrique. Petite nouveauté, celle-ci délaisse l’ensemble moteur et batterie (100 kW/136 ch – 50 kWh) jusqu’alors proposé, au profit d’un nouveau couple. Le restylage du véhicule s’accompagne donc de l’introduction du moteur de 115 kW (156 ch) développant un couple de 260 Nm, produit par la co-entreprise Nidec-PSA au sein de l’usine de Metz-Trémery. Il est associé à une nouvelle batterie de 54 kWh (50,8 kWh utiles) autorisant 402 kilomètres d’autonomie (cycle WLTP mixte).

Des tarifs en hausse pour le nouveau DS 3

Ces évolutions stylistiques et mécaniques ne sont pas indolores pour le portefeuille. « Le niveau d’équipement a été repensé, permettant une montée en gamme plus fluide. Le nombre d’options a été réduit via du rééquipement ou la création de packs d’options », souligne également la marque. Ainsi, le grille tarifaire du véhicule débute désormais à 30 100 euros avec le PureTech 100 BVM en finition Bastille. Soit un surcoût de 3 100 euros par rapport au DS 3 Crossback équivalent jusqu’alors commercialisé. Les versions zéro émission E-Tense débutent quant à elles à 41 700 euros. Ce qui leur permet de bénéficier d’un bonus écologique de 4 000 euros (6 000 euros pour les particuliers).

DS Automobiles DS 3 : la gamme, les prix
DS 3 PureTech 100 BVM à partir de 30 100 €
DS 3 PureTech 130 EAT8 à partir de 33 100 €
DS 3 BlueHDi 130 EAT8 à partir de 34 700 €
DS 3 E-Tense 115 kW à partir de 41 700 €

Nous vous recommandons

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Spécialiste des 4x4 et des SUV, le constructeur américain débute officiellement les prises de commandes pour le nouvel Avenger. Un modèle citadin et électrique commercialisé en France, mais aussi en Allemagne, Autriche, Belgique,...

Renault ouvre les commandes du nouveau Kangoo E-Tech electric

Renault ouvre les commandes du nouveau Kangoo E-Tech electric

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Enquête

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

Vidéo

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

Plus d'articles