Ecotaxe : la FNTR dénonce un calendrier irréaliste

Mohamed AREDJAL

Sujets relatifs :

,
Ecotaxe : la FNTR dénonce un calendrier irréaliste

Ecotaxe : la FNTR dénonce un calendrier irréaliste

A quelques semaines de son entrée en vigueur, prévue le 1er octobre, l’écotaxe préoccupe les professionnels de la route.

La fédération nationale des transports routiers (FNTR) s’est inquiétée dans un communiqué du retard pris dans l’homologation des boîtiers qui conditionne le calendrier de mise en œuvre de la taxe.

Selon l’organisme professionnel, le calendrier actuel ne permettra pas à l’ensemble des sociétés de transports de s’équiper des boîtiers ou badges, indispensables pour s’acquitter de la nouvelle contribution.

Or la sanction encourue, en cas d’irrégularité ou d’omission du recouvrement de la taxe, est une amende pouvant s’élever à 750 euros…

Les premiers boîtiers livrés mi-août

Pour obtenir leurs boîtiers, les entreprises de transport doivent enregistrer des dossiers constitués pour chaque véhicule auprès d’Ecomouv’, la structure désignée pour gérer le dispositif écotaxe. Au total, plus de 800.000 véhicules seraient concernés.

« Or, selon les informations fournies, la phase d’enregistrement des entreprises ne débuterait que début juillet. La mise à disposition des boîtiers ne devrait intervenir au mieux que vers la mi-août. Pour les premières servies, les entreprises de transport routier ne disposeront donc que d’un mois à peine pour se préparer à l’arrivée de la taxe poids lourds (équipement des véhicules et formation des personnels). Ce calendrier est irréaliste », déplore la FNTR.

C’est pourquoi la fédération exige des « réajustements » du calendrier qui tiendraient compte des contraintes d’un secteur essentiellement composé de PME et de TPE.

Rappelons que l’écotaxe devait initialement être appliquée en juillet mais le gouvernement avait annoncé, en février dernier, son report.

Les SHT en colère

De leur côté, les sociétés habilitées de télépéage (SHT), chargées de collecter la taxation, s’inquiètent également du retard du calendrier. Un nouveau décalage d’un à deux mois impliquerait des surcoûts que les SHT ne veulent pas supporter.

Celles-ci pointent du doigt le retard pris par les autorités publiques sur l’ensemble des étapes préalables à l’entrée en vigueur du dispositif, et notamment la préparation des textes réglementaires d’application nécessaires.

« Le consortium Ecomouv et l’Etat créent de nouveaux risques pour les SHT et de nouveaux coûts, déplore Philippe Duthoit. Il serait fair play de leur part de les couvrir. La situation de retard ne peut en aucun cas être imputable aux SHT. Pourquoi en porteraient-elles les conséquences ? », regrette Philippe Duthoit, le président de l’association EP France, qui regroupe 5 SHT, dans les colonnes de WK-Transport-Logistique.

L’écotaxe sera acquittée, en fonction du kilométrage parcouru, par tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes – aussi bien français qu’étrangers – qui emprunteront le réseau routier national et certaines départementales.

Le montant des recettes attendues de l’écotaxe est estimé à 1,2 milliard d’euros par an.

Nous vous recommandons

Les hausses des prix du carburant commencent à faire grincer des dents

Les hausses des prix du carburant commencent à faire grincer des dents

Les syndicats professionnels des transporteurs alertent sur les risques que font courir à la profession les fortes hausses des produits pétroliers.Avec une hausse d’environ 28 % constatée depuis le début de l’année, le prix du...

21/10/2021 | Transport PL
Geodis nomme Jürgen Adler à la direction du marché Automobile

Nomination

Geodis nomme Jürgen Adler à la direction du marché Automobile

L'Union TLF favorise l'insertion des jeunes sans qualification

L'Union TLF favorise l'insertion des jeunes sans qualification

TransFollow se renforce sur le marché français

TransFollow se renforce sur le marché français

Plus d'articles