Electra met sous tension sa première station de recharge rapide à Aubervilliers

Electra met sous tension sa première station de recharge rapide à Aubervilliers

Electra fait partie des nouveaux acteurs de la recharge électrique.

© Cyrille Pawloski / Electra

Nouvel acteur - français - de la recharge rapide des véhicules électriques, la start-up Electra vient d'inaugurer sa première station en banlieue parisienne, sur le territoire d'Aubervilliers. Une infrastructure dotée de chargeurs de 150 à 300 kW. 

Electra s'attaque à la recharge rapide des véhicules électriques. Co-fondée en 2021 par Aurélien de Meaux [par ailleurs actuel CEO, ndlr], Augustin Derville et Julien Belliato, la jeune entreprise française s'est donnée comme ambition de développer un réseau de recharge rapide et performant. Après quelques mois de travail et une levée de fonds de 15 millions d'euros auprès de plusieurs entreprises et business angels, Electra vient de mettre en service, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, sa première station de recharge.

« Nous sommes ravis d'inaugurer cette première station qui marque le début de notre implantation sur le territoire français. Nous sommes actuellement en pleine phase d'expansion et avons à cœur de proposer la meilleure expérience utilisateur possible afin de mettre fin au calvaire de la recharge », commente Aurélien de Meaux. Le site retenu dispose de deux bornes rapides offrant donc quatre points de charge. Afin de guider les automobilistes jusqu'à cette station, une application spécifique a été développée. Elle permet en outre de réserver un point de charge à l'avance et de régler en ligne la consommation d'électricité. Pour l'heure, la recharge est facturée 0,44 euro/kilowattheure.

Objectif 1 000 stations en 2030

Start-up ambitieuse, Electra s'est fixée comme objectif de déployer dans un premier temps deux stations par mois et envisage d'atteindre un rythme d'une station par semaine d'ici la fin de l'année. Une montée en puissance nécessaire en vue d'atteindre un parc de 1 000 stations à l'horizon 2030. Etant précisé qu'une station accueille, a minima, deux bornes. Bien plus en fonction du foncier disponible et de la configuration des lieux.

Pour mémoire, l'entreprise propose une offre « clés en main » aux propriétaires ou gestionnaires des parkings (bailleurs, foncières immobilières, collectivités, ...) où sont implantés ses bornes. Des acteurs qui n'ont même pas à supporter l'investissement nécessaire. « La société porte l'intégralité du coût d'installation et d'exploitation et leur reverse un loyer sur du long terme. L'installation de stations de recharge rapide leur permet d'intégrer une offre à haute valeur ajoutée pour leurs utilisateurs en termes de services et d'écologie », rappelle l'entreprise.

Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

Iveco étend le projet Plant the Future

Iveco étend le projet Plant the Future

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Renault Group propulse sa marque sportive Alpine sur le chemin de l'électrification

Renault Group propulse sa marque sportive Alpine sur le chemin de l'électrification

Plus d'articles