Entretien des véhicules électrifiés : DAF Conseil lance le label Réparélec

Fabio CROCCO
Entretien des véhicules électrifiés : DAF Conseil lance le label Réparélec

Le label Réparélec permet d’identifier les ateliers en capacité d’intervenir sur les véhicules électrifiés.

Pour permettre aux ateliers multimarque de faire connaître leur compétence en matière de maintenance des véhicules électrifiés, Daf Conseil propose aux professionnels de se faire labelliser Réparélec. Un programme soutenu par la filière.

Daf Conseil, spécialiste de la formation et du support technique, a annoncé, en avant-première durant l’évènement #CONNECT Aftermarket, le lancement, en octobre prochain, du label Réparélec permettant d’identifier les ateliers en capacité d’intervenir sur les véhicules électrifiés.

« Ce label permet de rassurer les clients. Il leur certifie la capacité à entretenir et réaliser tous types d’interventions sur leur véhicule électrique, en dehors des interventions sur les batteries de traction », explique Jacques de Leissegues, président de Daf Conseil. Pour le responsable, les réparateurs indépendants ne sont pas assez engagés dans l’entretien des véhicules électrifiés, même les plus âgés. Ce passage à l’électrique risque de leur faire perdre des parts de marché si rien n’est fait. « Il y a urgence à se positionner sur ce marché et à le faire savoir aux clients », estime-t-il.

L’objectif du label Réparélec est de permettre à tous les réparateurs disposant des habilitations et conditions nécessaires à l’intervention sur les véhicules électriques de le faire savoir à leurs clients et d’utiliser l’atout que représente ce label dans le développement de leur activité. Pour obtenir cette labellisation, l’atelier doit attester qu’il est en mesure d’intervenir sur les véhicules électriques et hybrides en matière d’habilitation, d’équipements de protection et d’outillage. Rien de plus.

Le label s’obtient en ligne en moins d’une demi-heure en renseignant les informations nécessaires sur le site dédié réparélec.fr (téléchargement des habilitations et des photos des équipements de sécurité et de l’outillage requis). L’établissement labellisé devra ensuite mettre à jour les informations une fois par an. Le label coûte 15 euros par mois pour une période de 12 mois.

Une fois labellisé, le garage peut accéder à un espace où il peut télécharger un pack de communication. Un certificat de labellisation, logo, bannières web et PLV sont mis à sa disposition. La solution Cap Conquête pour des campagnes de prospection est également disponible. En quelques clics, le garage peut programmer une campagne de communication auprès de prospects dans sa zone de chalandise. Il faut compter 230 euros les 1 200 SMS.

L’initiative est soutenue par les trois grandes fédérations du secteur que sont Mobilians, la FNA et la FFC.

Nous vous recommandons

Reparcar enrichit son catalogue de pièces reconditionnées

Reparcar enrichit son catalogue de pièces reconditionnées

La marketplace s'associe à Auto Casse Thiébault, déconstructeur originaire de Sens, dans le but de développer le reconditionnement des pièces de réemploi.Avec son centre Auto Pièces Sens, Auto Casse Thiébault (ACT) est l'un des plus...

BorgWarner s'empare de Rhombus Energy Solutions

BorgWarner s'empare de Rhombus Energy Solutions

Schaeffler affiche un chiffre d'affaires en hausse au premier semestre

Schaeffler affiche un chiffre d'affaires en hausse au premier semestre

Le Moove Lab poursuit sa conquête de l'Europe avec EITUM

Le Moove Lab poursuit sa conquête de l'Europe avec EITUM

Plus d'articles