Emmanuel Macron : «Les services sont un levier de la réindustrialisation du pays »

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Emmanuel Macron : «Les services sont un levier de la réindustrialisation du pays »

Emmanuel Macron : «Les services sont un levier de la réindustrialisation du pays »

Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, croit visiblement aux services automobiles. En accueillant le 30 mars dans l’enceinte de son ministère les états généraux du CNPA, le ministre a envoyé un premier signal fort.

Plus encore, convié à conclure cette journée, le ministre a invité d’entrée à abattre les cloisons qui plombent l’économie du pays. Il a assuré que le CNPA ne comptait pas pour moitié au sein du comité stratégique de la filière construction automobile. « Travailler avec l’ensemble des métiers de l’automobile, de l’amont à l’aval, est aujourd’hui une nécessité… Si la filière ne prend pas en compte les métiers de services, elle continuera à perdre des ventes » prévient le ministre, qui rappelle que les métiers de services dégagent un chiffre d’affaires équivalent à celui de l’industrie automobile.

Pour l’État, les industriels de l’automobile comptent autant dans l’économie du pays que les sociétés qui en assurent les services. Emmanuel Macron n’hésite d’ailleurs pas à avancer que, si le marché français connaît une baisse significative de ses ventes de véhicules, c’est que l’industrie et la filière aval n’ont pas su collaborer avec cohésion. La capacité collective est donc le cap voulu par le plus haut sommet de l’État pour vendre des véhicules de qualité, au meilleur prix et avec les meilleurs services après-vente. Elle est la base d’un écosystème automobile vertueux. Face à une industrie qui s’est mondialisée, il appelle à valoriser les services qui localement font la valeur ajoutée d’un produit. « Opposer l’industrie et le service est une erreur conceptuelle majeure », pense-t-il.

L’agent du pouvoir gouvernemental a aussi mis l’accent sur la formation et les qualifications dont la responsabilité relève de la filière. Elles sont à ses yeux une composante essentielle à la création des métiers de services de demain, ceux qu’imposeront le véhicule connecté ou électrique. « J’attends sur ces sujets vos propositions », prévient Emmanuel Macron en saluant au passage l’initiative “ Compétences emplois ”, qui a permis la sauvegarde de 10 000 emplois ces trois dernières années. Autre point salué par le ministre : l’engagement de la branche dans l’apprentissage avec le recrutement de 27 000 apprentis d’ici à 2017. Il a par ailleurs indiqué souhaiter simplifier le dispositif essentiel de l’apprentissage, encore trop mal valorisé.

Pour conclure, Emmanuel Macron en appelle aux 21 métiers du CNPA, pour qu’ils ne fonctionnent plus de manière hétérogène mais soient une force d’ensemble qui avance de manière cohérente afin de relever les défis du digital et de la mobilité écologique et pour tous.

Nous vous recommandons

Axalta désigne couleur de l’année le Magenta Royal

Axalta désigne couleur de l’année le Magenta Royal

Comme chaque année depuis 2015, Axalta Coating Systems a dévoilé sa couleur automobile de l’année et le choix de 2022 se porte sur le « Royal Magenta », portant une connotation luxueuse et projetée vers le futur de la...

26/01/2022 | DistributionPeinture
Aniel Marketplace poursuit l’enrichissement de sa plateforme

Aniel Marketplace poursuit l’enrichissement de sa plateforme

BMW rétrofite la Mini Classic

BMW rétrofite la Mini Classic

TecDoc intègre les données pneumatiques

TecDoc intègre les données pneumatiques

Plus d'articles