En 2021, un véhicule volé toutes les 4 minutes !

En 2021, un véhicule volé toutes les 4 minutes !

© Túrelio/Creative Commons

La 5e édition de l’Observatoire des vols de Coyote révèle que les modèles les plus prisés par les voleurs demeurent les SUV. La région de France la plus touchée par le phénomène, elle, est sans conteste l’Île-de-France, pour la deuxième année consécutive.

Basé sur l’activité de Coyote Secure, service de récupération après-vol du fameux système d’assistance à la conduite, mais aussi sur les données officielles communiquées par le ministère de l’Intérieur et compagnies d’assurance, le bilan des vols de voiture pour l’an passé correspond peu ou prou à celui des années précédentes. Après une année 2020 en recul de 13% par rapport à 2019, le nombre de vols de véhicules déclarés a en effet augmenté de seulement 1% en 2021.

Quelque 122 700 larcins ont ainsi été recensés contre 121 500 en 2020, soit un vol de véhicule toutes les 4 minutes en France en 2021. Une tendance en croissance sur le troisième et le quatrième trimestre 2021, notamment à partir du mois de septembre. Alors que le mois d’août a été celui enregistrant le moins de vols (5%) grâce aux congés pour la plupart pris dans l’hexagone et aux trajets réalisés en voitures, la fin d’année représente, à l’inverse, 34% des vols de l’année à elle seule.

Les SUV et les engins de chantiers particulièrement prisés

En termes de typologie des véhicules les plus dérobés, Coyote évalue qu’environ 65% des vols se concentrent des voitures pour 35% de deux-roues. Et, encore une fois, le taux de sinistralité le plus important parmi les véhicules particuliers concerne les SUV, avec 3,2 véhicules volés pour 1 000 véhicules équipés de Coyote Secure (soit 64,6% des vols de voitures). Ces modèles très populaires – ils englobent désormais la moitié des ventes de VP – voient d’ailleurs leur part dans le volume d’automobiles volées augmenter de 40% par rapport à 2020. En parallèle, les citadines grand-public s’avèrent toujours ciblées pour leurs pièces détachées, comme en témoignent les quatre modèles (Renault Clio, Renault Twingo, Smart et DS3) occupant le top 10 des voitures les plus volées en 2021.

La sinistralité des véhicules professionnels ou dédiés à l’exercice d’une activité professionnelle progresse également, de 6% en moyenne. Un phénomène très visible dans le domaine du BTP où l’enlèvement de ces engins à forte valeur marchande a presque doublé entre 2020 et 2021. Pourtant, 42% des engins dérobés se trouvaient dans un lieu fermé ou sécurisé au moment du vol, qu’il s’agisse d’un sous-sol, d’un chantier ou d’un entrepôt, preuve de la détermination des malfaiteurs.

Des méthodes de vols de plus en plus sophistiquées

Fini les cambriolages par déverrouillage manuel du véhicule. Alors que les voitures sont dorénavant des concentrés d’électronique 88% des vols ont été perpétrés grâce à la technologie en 2021. Parmi les techniques privilégiées, Coyote note le vol au calculateur, le vol à la souris (mousejacking), le vol à la prise OBD ou encore le vol à la valise relais. Leur avantage : « elles laissent peu de traces et dégradent généralement très peu le véhicule volé » précise Benoit Lambert, directeur général de Coyote.

Si selon ARGOS, groupement d’intérêt économique financé par les assureurs français, 38,5% des véhicules assurés contre le vol finissent par être retrouvés parfois après plusieurs mois, 91% des véhicules équipés de la solution Coyote Secure seraient récupérés en moins de 48h. Dans 44% des cas, les voitures dérobées étaient dissimulées en sous-sol ou à couvert (box, conteneur), un taux d’enfouissement qui atteint 54% pour les deux-roues en 2021, un chiffre en augmentation de 9% par rapport à 2020 et 12% par rapport à 2019.

L’Île-de-France, terre de pirates automobiles ?

Entre 2020 et 2021, le classement des régions les plus impactées par ces vols de voitures n’a pas changé avec en pole position l’Île-de-France (5,9/1000). La différence, peu rassurante toutefois, c’est que 3 des 5 régions les plus concernées ont vu leurs taux de sinistralité augmenter en 2021. La sinistralité progresse ainsi en PACA (+5,1%) et en Auvergne-Rhône-Alpes (+4,5%), qui occupent respectivement les 2e et 5e places. La hausse la plus importante s’observe néanmoins dans la région Pays de la Loire (+14,3%) du fait de vols de deux-roues accrus dans la région nantaise. Seuls les Hauts-de-France, 3e du top, voit son taux de sinistralité baisser de 8,1% par rapport à 2020.

Nous vous recommandons

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Etude

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Le contexte économique inflationniste a de lourdes conséquences financières sur les dépenses des Français, notamment en matière de transport. Près de 6 automobilistes sur 10 ont ainsi vu leurs frais s’envoler, une situation forçant...

18/05/2022 | AssuranceEconomie
En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Etude

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Plus d'articles