En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

© Volkswagen

Selon les données de l’ACEA, les immatriculations des VUL au sein de l’UE ont marqué un repli de 16,4 % en octobre 2021, après un été déjà en décroissance. Au cumul, depuis le début de l’année, les ventes remontent toutefois (+ 14,7 %).

Au mois d’octobre dernier, les immatriculations de véhicules utilitaires neufs en Europe ont poursuivi leur trajectoire descendante, enregistrant une nouvelle baisse à deux chiffres (- 16,4 %), comme le prouvent les statistiques de l'ACEA. Une évolution négative qui a touché tous les segments, même si ce sont les ventes de fourgonnettes et d'autobus qui ont chuté le plus significativement. Ainsi, les ventes de camionnettes neuves se sont contractées pour le quatrième mois consécutif cette année, déclinant de 17,8 % à 119 006 unités en octobre 2021. Sur les principaux marchés de la zone UE, c’est l'Espagne qui enregistre le plus important dérapage avec - 36,8 %, suivie par l'Allemagne (- 25,2 %), la France (- 24,6 %) et l'Italie (- 22,8 %).

D’ailleurs, la performance globale de ce groupe de tête n’est pas plus reluisante sur l’ensemble du mois d’octobre, toute typologie de véhicules utilitaires confondue. Là encore, les pays du « Big Four » ont subi des pertes à deux chiffres le mois dernier comme en témoignent les - 32,7 % de l'Espagne), les - 24,3 % de l'Allemagne, talonnés de près par les - 23,3 % de la France et les - 22,9 % de l'Italie, en queue du cortège. Les poids lourds, toujours portés par la demande des pays de l'Est, constituent les véhicules les moins impactés par cette dégringolade avec une régression de seulement 7,5 %.

Les premiers mois ont limités les dégâts

Néanmoins, lorsque l’on observe les dix premiers mois de l'année dans leur ensemble, on s’aperçoit que la demande de véhicules utilitaires dans l'Union européenne a augmenté. Les volumes de ventes sur cette période ont en effet totalisé près de 1,6 million d'unités mises à la route, soit un gain de 14,7 % par rapport à la même période de 2020. Il faut dire qu’avec la crise sanitaire, survenue au cours du premier semestre, la base de comparaison était déjà faible au départ. En se référençant à 2019 et son mois de septembre s’établissant à 198 019 unités, l’analogie s'avère beaucoup moins à l’avantage du marché actuel.

 

Nous vous recommandons

Mini : les modèles électrifiés privilégiés par la clientèle en 2021

En bref

Mini : les modèles électrifiés privilégiés par la clientèle en 2021

Marque de BMW Group, le constructeur britannique Mini a réalisé une bonne année 2021 avec des ventes de véhicules électriques légèrement supérieures à celles de véhicules thermiques.Mini a réalisé un très bel exercice 2021. L'an...

Location longue durée (LLD) : un bilan 2021 positif et des ambitions pour 2022

Location longue durée (LLD) : un bilan 2021 positif et des ambitions pour 2022

56% des Français prêt à payer plus pour une voiture neuve moins polluante

Etude

56% des Français prêt à payer plus pour une voiture neuve moins polluante

Top 10 des véhicules électriques les plus vendus aux flottes par segments

Top 10 des véhicules électriques les plus vendus aux flottes par segments

Plus d'articles