Environnement : Stellantis réaffirme ses ambitions vertes

Yelen BONHOMME-ALLARD
Environnement : Stellantis réaffirme ses ambitions vertes

Stellantis file vers une nouvelle ère de mobilité durable.

© Stephane Sby Balmy

En attendant 2038, Stellantis intensifie sa stratégie d’électrification mondiale au moyen de nombreux services de mobilité et d'une gamme de véhicules à faibles émissions toujours plus dense. En 2021, ses ventes mondiales de LEV ont atteint 388 000 unités, soit une hausse de 160 % par rapport à l'exercice précédent.

 

La thématique de l’écologie a été l’un des sujets très controversés dans la course à la présidentielle. Au second plan pour certains, au cœur des priorités pour d’autres. En tant que quatrième groupe automobile, Stellantis a tranché. En 2017, déjà, il avait lancé au Brésil son programme « vers la neutralité carbone », dont l’objectif est de mesurer, réduire et compenser les émissions de gaz à effet de serre (GES) annuelles produites par les activités des usines dans le pays. Trois structures ont été récompensées de la certification « neutre en carbone ». Suite à cette première initiative réussie, l’entreprise a donc imputé une transition écologique globale à l’ensemble de ses activités. En effet, dans le cadre de son plan stratégique Dare Forward, elle s’engage à réduire de moitié d’ici à 2030, le niveau de ses émissions de carbone de 2021. Un premier pas vers son but ultime qui est d’atteindre le net zéro pour l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement à l’horizon 2038.

Augmenter les infrastructures

Le propriétaire de quatorze marques a ciblé plusieurs axes. À savoir un investissement de 30 milliards d’euros d’ici à 2025 pour développement les leviers de l’électrification et le software. Cela concerne la production de véhicules à faibles émissions (véhicules utilitaires légers compris) – sur ce point, Stellantis s’engage à standardiser le coût total de possession des véhicules électriques et thermiques à compter de 2026 – mais aussi la production de cellules et modules de batteries, désormais possible par le biais de l’Automotive Cells Company, issue de la collaboration entre TotalEnergies et Mercedes-Benz. ACC possède trois usines en Europe (Allemagne, France et Italie) et deux autres verront prochainement le jour en Amérique du Nord (États-Unis et Canada).

« Cette révolution de la mobilité durable dépend de la disponibilité de produits et de services pleinement intégrés. Elle doit être soutenue par un réseau dense de bornes de recharge publiques et à domicile, un usage raisonné des matières premières et la disponibilité d’un réseau d’électricité intelligent, pour parvenir à décarboner l’économie », souligne le groupe. C’est dans cette perspective qu’est né Free2move eSolutions, une co-entreprise imaginée par Stellantis et NHOA, qui propose aux particuliers comme aux entreprises de les accompagner sur la voie de la mobilité électrique, tant via des modes de transport que sur le système de la recharge.

Nous vous recommandons

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financements en Europe

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financements en Europe

VinFast vient de signer un accord avec FCA Bank pour développer des services financiers en Europe et notamment en France. Un partenariat essentiellement tourné vers les particuliers, alors que le constructeur s’est rapproché de Lease...

Le Mondial de l’Auto promet 100 véhicules à l’essai

Le Mondial de l’Auto promet 100 véhicules à l’essai

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Plus d'articles