Vidéo

Essai - Audi Q8 e-tron : du neuf avec du vieux

Thomas Riaud

Sujets relatifs :

, ,
Essai - Audi Q8 e-tron : du neuf avec du vieux

Le prix du Q8 e-tron débute désormais à 86 700 euros, contre 78 800 euros auparavant.

© Audi AG

Nos smartphones, bourrés de technologies, deviennent vite obsolètes. Il en va de même des autos électriques, vite dépassées par les progrès techniques. L’Audi e-tron, rebaptisé Q8 e-tron, profite d’avancées majeures à l’occasion de son restylage.

Avant, après 6 ans de carrière, une bonne vieille voiture thermique se contentait d’un simple restylage pour rajeunir son aspect. Mais à l’échelle d’une voiture électrique, 6 ans représentent une éternité ! C’est ce que l’on se dit en voyant les progrès accomplis par le SUV e-tron, première Audi électrique, rebaptisée pour les circonstances Q8 e-tron, les chiffres pairs étant à l’avenir réservés aux modèles électriques. Le design évolue peu, en se limitant à une calandre redessinée intégrant un bandeau lumineux avec un nouveau logo 2D, et des optiques modifiées. L’aéro en profite pour gagner 0,2 point de Cx. Idem pour l’intérieur, toujours aussi techno avec ses trois écrans (un pour les compteurs, et deux pour l’infodivertissement et la ventilation), complétés par deux écrans intégrés aux portières, pour assurer le rôle de rétroviseurs. Un gadget permettant de gagner 7 km en autonomie, mais peu intuitif à l’usage. C’est sous le capot qu’il y a du neuf, avec des batteries de plus grandes capacités.

Coup de jus !

Outre des trains roulants revus, pour gagner en dynamisme, le « petit » Q8 e-tron change sa batterie de 71 kWh au profit d’une de 89 kWh réels. La puissance, délivrée par deux moteurs (un par essieu), passe ainsi de 313 à 339 ch, le couple faisant un bond de 540 à 664 Nm. Le gain le plus significatif concerne l’autonomie, en forte hausse, en gagnant carrément 172 km. Audi annonce 491 km pour le Q8 « classique », la variante Sportback (+ 2 600 euros), mieux profilée, atteignant 505 km. Ces progrès concernent par ailleurs toute la gamme. La version intermédiaire « 55 » de 408 ch reçoit un énorme accumulateur de 106 kWh autorisant un rayon d’action de 582 km. Quant au dérivé sportif SQ8, doté de trois moteurs (503 ch et 973 Nm !), il est forcément plus énergivore, et doit se contenter au mieux de 513 km en Sportback. Très agréable à conduire en toutes circonstances, y compris en le brusquant dans les virages, ce Q8 e-tron est hélas aussi victime d’une inflation impactant ses prix. Il débute désormais à 86 700 euros, contre 78 800 euros auparavant…

Bien vu

  • Qualité de fabrication
  • Concentré de hautes technologies
  • Agrément de conduite
  • Autonomie en nette hausse

À revoir

  • Prix dissuasif
  • Options nombreuses et chères
  • Rétro-caméras peu intuitives
  • Autonomie réelle toujours trop juste

Nous vous recommandons

Citroën fait évoluer sa compacte C4 et la routière C5 X

Citroën fait évoluer sa compacte C4 et la routière C5 X

Le constructeur français annonce des améliorations techniques ou technologiques pour chacun des deux modèles.Les Citroën C4 et Citroën C5 X évoluent. Sans passer par la case restylage ces deux véhicules, commercialisés respectivement...

03/02/2023 | TechnologieMotorisation
Mobilité hydrogène : « Nous basculerons très rapidement dans la massification », selon David Holderbach (Hyvia)

Mobilité hydrogène : « Nous basculerons très rapidement dans la massification », selon David Holderbach (Hyvia)

Essai - Peugeot 408 : modèle de (re)conquête

Vidéo

Essai - Peugeot 408 : modèle de (re)conquête

Rétromobile : Renault fête le 30e anniversaire de la Twingo

Reportage

Rétromobile : Renault fête le 30e anniversaire de la Twingo

Plus d'articles