Essai - DS Automobiles DS 7 : nouvelle jeunesse

Essai - DS Automobiles DS 7 : nouvelle jeunesse

Arrivé en milieu de carrière, le SUV familial de DS Automobiles bénéficie d'un léger restylage et en profite pour abandonner l'appellation Crossback.

© Laurent Nivalle / DS Automobiles

Marque premium de l'important portefeuille Stellantis, DS Automobiles met à la route la version restylée de son DS 7. S'il perd la particule Crossback et ses nombreux chromes, le SUV gagne en raffinement ainsi qu'une nouvelle motorisation hybride rechargeable. 

Il était le pionnier de la large famille des SUV compacts Stellantis. Apparu sur le marché en 2017, le DS 7 Crossback a tout de suite conquis la clientèle de la jeune marque premium. Qu’il s’agisse de particuliers ou de professionnels. Pour le traditionnel restylage de mi-carrière, les équipes de Thierry Métroz, le patron du style DS Automobiles, y sont allées franchement.

La face avant du véhicule a été remaniée avec une plus grande calandre, des traits de carrosserie plus marqués, des optiques affinées (qui perdent leurs lentilles tournantes) et une signature visuelle revue. Adieu le chapelet de LED façon « point perle », place à une pièce de carrosserie lumineuse. Le modèle abandonne surtout ses généreuses surfaces chromées. Un moyen peut-être d’être moins tape à l’œil et de monter encore plus en gamme. L’intérieur, déjà de très bonne facture, gagne un système multimédia revu sur écran de 12 pouces, hélas pas encore exempt de lenteurs.

Le nouveau DS 7 ? Un SUV branché...

Sous le capot subsiste un diesel BlueHDi 130 ch pour les petits budgets ou les très gros rouleurs. Les autres se tourneront vers de l’hybride rechargeable avec les déclinaisons E-Tense 225, 250 et même 360 ch ! À l’usage, le nouveau DS 7 – ne l’appelez plus Crossback – E-Tense 225 est déjà très convaincant. Sa batterie légèrement plus conséquente (14,2 kWh) grâce à une chimie revue permet de parcourir jusqu’à 65 km en tout-électrique. Une autonomie atteignable au quotidien pour qui roule le pied léger.

L’évolution en tout-électrique permettant d’apprécier encore plus le confort du véhicule garanti par les selleries travaillées ainsi que le système DS Active Scan Suspension qui scrute la route en permanence pour adapter le comportement du véhicule à celle-ci. Sûrement pas le plus sportif ou dynamique de sa catégorie, le DS 7 E-Tense 225 ne craint pas d’avaler les kilomètres, affichant des consommations raisonnables (5 l/100 km). Leader des SUV premium électrifiés, le DS 7 affiche en revanche des tarifs en hausse…

Technique et finances : 
DS Automobiles DS 7 E-Tense 225 ch Opéra

  • Prix TTC : 63 300 € 
  • Moteur : 1 598 cm3 essence (180 ch) + 1 bloc élec. (81 kW / 110 ch)
  • Puissance maxi cumulée : 225 ch 
  • Couple maxi : 360 Nm 
  • Poids : 1 760 kg
  • Batterie : lithium-ion 14,2 kWh
  • Autonomie élec. (mixte) : 65 km
  • Consommation (WLTP) : 1,2 l/100 km
  • Émissions de CO2 (WLTP) : 28 g/km
  • Classe A, couleur : vert foncé
  • Bonus : 0 €

Nous vous recommandons

Renault ouvre les commandes du nouveau Kangoo E-Tech electric

Renault ouvre les commandes du nouveau Kangoo E-Tech electric

Révélé au Mondial de l’auto, le nouveau Kangoo E-Tech electric débarque en concession. Renault propose quatre versions de son combispace zéro émission et annonce des livraisons au premier trimestre 2023.Best-seller en entreprises...

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Enquête

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

Vidéo

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

La mobilité légère à hydrogène de Pragma Mobility disponible en LLD pour les pros

La mobilité légère à hydrogène de Pragma Mobility disponible en LLD pour les pros

Plus d'articles