Vidéo

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Fabriqué en Corée et disponible dès à présent en France à partir de 47 990 euros, l’EV6 se décline en douze coloris et quatre finitions.

© Kia

Le constructeur coréen vient de dévoiler son tout premier modèle 100 % électrique conçu sur sa nouvelle plateforme E-GMP dédiée aux VE : le EV6. Deux lettres, un chiffre qui préfigure l’entrée de la marque dans une nouvelle ère, à la fois stylistique et technologique.

Kia est une marque automobile audacieuse, voire déterminée. En témoigne sa volonté de demeurer sur le segment A avec sa Picanto, bien que le marché VP des citadines ne cesse de décliner d’année en année. Ce n’est donc pas un hasard si le constructeur révèle, sans complexe ni concession, un nouveau produit affirmé et novateur à bien des égards. Dans son look tout d’abord, s’inscrivant comme un mélange des genres entre le coupé, le crossover et la berline. Des univers parallèles qui s’entrecroisent sur la carrosserie de cet EV6 aux allures de concept-car avec ses phares à éclairage séquentiel dynamique et ses poignées de portes affleurantes.

L’électrique étant, comme l’affirme Kia, un nouveau terrain de jeu pour les designers, ce nouveau SUV 100 % électrique inaugure une signature esthétique inédite dont la plus flagrante illustration réside dans l’abandon du « Tiger Nose » au profit d’un « Tiger mask » (douce ironie en période de crise sanitaire…). Celui-ci se caractérise par un capot plongeant et musclé hissé sur des jantes de 18 à 20 pouces dotées de pneumatiques acoustiques spécialement développés. L’air sportif de l’EV6 s’intensifie avec sa ligne de toit fuyante, une poupe à becquet aérodynamique ou encore des boucliers robustes. Un dynamisme que n’entament pas des dimensions pourtant trapues puisque le véhicule mesure 4,68 m de long, soit presque autant que la Tesla Model Y (4,75 m) et bien plus que les Volkswagen ID.4 (4,58 m), Hyundai Ioniq 5 (4,64 m) et Skoda Enyaq (4,65 m), ses principaux concurrents.

Ambitions survoltées

Alors que Kia propose des véhicules électriques à son catalogue depuis 2014 et qu’une vente sur trois du constructeur s’avère électrifiée, la marque de Séoul entend devenir un acteur incontournable de l’électromobilité. Pour ce faire, elle n’a pas lésiné sur les moyens, à commencer par la mise en place d’un plan S annoncé il y a 18 mois, de la suppression de « Motors » accolé au nom Kia et du développement d’une nouvelle plateforme E-GMP pour ses futurs véhicules 100 % électrique, sur laquelle repose également la Hyundai Ioniq 5, cousine de l’EV6. Alors que la Ioniq 5 se voit pourvue d’une batterie de 72,6 kWh, le dernier-produit de Kia s’équipe, lui, d’une batterie de 77,4 kWh conférant une autonomie maximale de 528 km en version propulsion et 506 km en version 4x4. Une sacrée efficience énergétique, surtout pour un véhicule dont le poids oscille entre 2 et 2,2 tonnes. Un gabarit qu’on ne sent finalement pas tant que cela en conduisant, si on omet les quelque soubresauts désagréables lorsqu’on relâche l’accélérateur…

Héritant de la toute dernière génération du système de freinage à récupération d'énergie de Kia, l’EV6 surprend aussi avec une option pompe à chaleur écoénergétique recyclant la chaleur perdue du système de liquide de refroidissement du véhicule ainsi qu’une fonction de recharge inversée (V2L). Côté recharge d’ailleurs, l’EV6 accepte une capacité en courant continu pouvant monter jusqu’à 239 kW afin de passer de 10 à 80 % en seulement 18 minutes sur une borne compatible. Une prouesse permise, là encore, par l’architecture 800 V de la plateforme E-GMP. Et pour les trajets en itinérance, Kia avance à ses clients sa solution Kia Charge, soit une offre tarifaire spécifique conclue en partenariat avec Ionity – dont Kia fait partie du consortium – qui donne accès à plus de 280 000 bornes de recharge en Europe au prix de seulement 0,29 euro par minute de charge (au lieu de 0,79 euro). Par conséquent, « le plein (de 10 à 80 %) reviendra à 5,22 euros pour Kia EV6 », assure le constructeur.

Fabriqué en Corée et disponible dès à présent en France à partir de 47 990 euros, l’EV6 se décline en douze coloris et quatre finitions : Air Active, Air Design, GT-line et la haute de gamme GT. En cours de production, cette dernière se propulsera à 585 ch et au prix de 66 990 euros avec des livraisons prévues au quatrième trimestre 2022. Pour les autres configurations, éligibles au bonus écologique de 2 000 euros en dessous de 60 000 euros, les délais de livraison devraient être contenus à deux ou trois mois grâce à une anticipation des pièces automobiles « car l’EV6 est un produit induisant une grosse attente », justifie Kia. Qui vise de 2 500 à 5 000 ventes de l’EV6 en 2022.

Retrouvez l'intégralité de cet essai dans notre magazine L'Automobile & L'Entreprise n°271 (décembre 2021)

Nous vous recommandons

Mondial de l'Automobile : Le constructeur vietnamien VinFast revient à Paris avec ses VF6, VF7, VF8 et VF9

Mondial de l'Automobile : Le constructeur vietnamien VinFast revient à Paris avec ses VF6, VF7, VF8 et VF9

Présent pour la première fois au Mondial de l'Automobile de Paris en 2018, le constructeur vietnamien de véhicules électriques VinFast sera de retour sur l'événement cette année avec quatre véhicules exposés.Le constructeur...

Industrie : Le pôle ElectriCity des Hauts-de-France produira les futurs Renault Scénic, Renault 4, Renault 5 et Nissan Micra électriques

Industrie : Le pôle ElectriCity des Hauts-de-France produira les futurs Renault Scénic, Renault 4, Renault 5 et Nissan Micra électriques

Gruau propose un aménagement inédit pour ambulance

Gruau propose un aménagement inédit pour ambulance

Hyundai confirme sa bonne santé avant l'arrivée de la Ioniq 6

Hyundai confirme sa bonne santé avant l'arrivée de la Ioniq 6

Plus d'articles