[Essai] Les matchs de la rédaction - Audi Q4 e-Tron / Volvo XC40 Recharge : duel au sommet

Leslie Auzèmery

Sujets relatifs :

, ,

Technique et finances : 
Audi Q4 e-Tron 40 Executive

  • Prix : 55 070 €
  • Moteur : électrique arrière synchrone
  • Puissance maxi : 150 kW (204ch)
  • Couple maxi : 310 Nm
  • Batterie : lithium-ion 82 kWh
  • Autonomie élec. (mixte) : 520 km
  • Consommation : 17,6-19,1 kWh/100 km
  • Émissions de CO2 (WLTP) : 0 g/km
  • Classe A, couleur : vert foncé
  • Poids : 2 125 kg
  • Bonus : 2 000 €
  • TVS : 0 €
  • Carte grise (92) : 241 €
  • Loi de roulage : 60 mois/50 000 km
  • Loyer financier : 504,66 €
  • Loyer global mensuel : 584,38 €
  • PKR.E : 0,68 €
  • TCO après IS : 570,28 €

Volvo XC40 Recharge Twin Plus

  • Prix TTC : 58 490 €
  • Moteur :  double moteur électrique avant/arrière
  • Puissance maxi : 300 kW (408 ch)
  • Couple maxi : 660 Nm
  • Batterie : lithium-ion 78 kWh
  • Autonomie élec. (mixte) : 400 km
  • Consommation : 23,8 à 25 kWh/100 km
  • Émissions de CO2 (WLTP) : 0 g/km
  • Classe A, couleur : vert foncé
  • Poids : 2 188 kg
  • Bonus : 2 000 €
  • TVS : 0 €
  • Carte grise (92) : 563 €
  • Loi de roulage : 60 mois/50 000 km
  • Loyer financier : 566,69 €
  • Loyer global mensuel : 630,54 €
  • PKR.E :  0,71 €
  • TCO après IS : 595,70 €
[Essai] Les matchs de la rédaction - Audi Q4 e-Tron / Volvo XC40 Recharge : duel au sommet

© Montage A&E

Pour aider certains collaborateurs à franchir le cap fatidique de l'électrique, les surclasser dans le choix de leur véhicule peut être une stratégie gagnante. Et parmi les SUV, le choix est là : Audi propose depuis l'an dernier son Q4 100 % électrique. Il affronte ici le premier modèle full-électrique de Volvo, le XC40 Recharge, élu SUV électrique de l'année 2021 lors des Trophées de L'Automobile & L'Entreprise. 

Design

Étapes essentielles dans la stratégie d’électrification des deux marques, Audi et Volvo ont soigné l’apparence sur leurs SUV compacts 100 % électriques. D’un côté, la marque allemande vient judicieusement combler le vide laissé entre le Q3 (4,49 m) et le Q5 (4,69 m) avec un modèle inédit (4,59 m) au design élégant et aux lignes soulignant les passages de roue. De l’autre, Volvo n’a pas fait évoluer le design de son SUV déjà bien connu du public et a gardé ses proportions plus ramassées (4,43 m).

Extérieurement, chaque modèle arbore une face avant caractéristique de la technologie embarquée. Audi a opté pour une calandre quasi-pleine personnalisable, quand Volvo affirme sa stratégie par le biais d’une calandre fermée. Outre ces légères particularités, le design extérieur de nos deux concurrents est sans grandes fantaisies graphiques, et laisse place à une forte homogénéité pour une allure à la fois musclée et soignée.

Habitabilité et confort

C’est davantage dans l’habitacle que les goûts de chacun pourront se prononcer, car ici on note de vrais partis pris de la part des deux constructeurs. Si l’espace et le confort règnent en maîtres dans les deux modèles. Chez Audi, tout s’organise autour de la console centrale horizontale et d’un écran abouti. L’ensemble est plutôt massif et la quantité impressionnante de boutons (physiques ou digitaux) donne le tournis. Le constructeur allemand a poussé l’aspect technologique à l’extrême avec un affichage tête haute en réalité augmentée, disponible dès le deuxième niveau de finition, qui laisse parfois perplexe quant à son efficacité ou son utilité réelle.

Complètement à l’inverse, Volvo a fait le choix de la sobriété. Ici, pas d’affichage tête haute et un cockpit digital allégé, plus facile à appréhender. Pour le reste, la présentation est davantage verticale et l'écran central fait la part belle à Google grâce au système multimédia Android. Il propose Google Play Store et Google Maps avec la cartographie des points de charge (pas toujours à jour !) et le calcul de l’autonomie restante une fois arrivé à destination. Du côté de l’habitabilité, il est facile d’attribuer un point de plus à Volvo, qui dispose d’un rangement de 30 l sous le capot, pratique pour ranger les câbles, par exemple. Mais, Audi fait mieux pour le volume de coffre supérieur de 70 l à son concurrent suédois.

Performances de conduite

Loin de la complexité imposée par certains modèles électriques haut de gamme, le Q4 e-Tron et le XC40 Rechage démarrent d’une pichenette sur le levier de vitesses, le bouton de démarrage ayant totalement disparu. Attention toutefois à ne pas trop bouger en cas de manœuvres sinon le système se met en mode « off » instantanément. Sur routes, nos deux véhicules à l’essai se sont montrés dynamiques et précis.

Leur technologie électrique apporte sérénité, douceur de conduite et confort même s’il est à noter quelques bruits d’air et de roulement qui pourraient être plus discrets chez Volvo. Le Q4 e-Tron a un train avant lourd mais qui ne rechigne pas dans les accélérations. L’autoroute invite à enclencher le régulateur de vitesse adaptatif réactif malgré un centrage dans la voie un peu trop à droite et une manette de commande plus difficilement accessible quand Volvo l’intègre à son volant. Enfin, notre version d’essai « 40 » de 204 ch en fait moins que le Volvo XC40 disponible en une seule version de 408 ch. Si le XC40 est le SUV compact électrique le plus performant du marché (ce qui se ressent aussi sur la puissance fiscale et le tarif de sa carte grise !) cela va de pair avec un poids légèrement supérieur qui, lié à une batterie légèrement plus petite, pénalise le modèle au niveau de son autonomie.

Autonomie et efficience

En effet, les deux moteurs du XC40 Recharge sont gourmands et la consommation limite son rayon d’action autour de 300-320 km à batterie pleine, par temps d’hiver et des températures proches de 0°, quand le constructeur en annonce 400 ! Avec sa batterie de 82 kWh, Audi fait mieux mais n’atteint pas non plus les chiffres annoncés sur la fiche technique : comptez autour de 400 km d’autonomie contre 520 km chiffrés par le constructeur.

Pour gagner quelques kilomètres supplémentaires, les deux marques misent bien évidemment sur le système de récupération au freinage. Là aussi, nous avons eu affaire à deux partis pris. Chez Audi, la régénération se règle sur trois niveaux par les palettes au volant, en plus du mode roues libres. Du côté de Volvo, le modèle profite du One Pedal, bien pratique en ville, et à sélectionner dans les différents menus du véhicule.

Fiscalité et TCO

Surclasser ? Oui mais pas à n’importe quel prix ! Éligibles au bonus de 2 000 euros, le Q4 e-Tron et le XC40 Recharge affichent un prix de revient kilométrique presque équivalent. Notre modèle Volvo est pénalisé par un prix d’attaque légèrement supérieur et sa puissance fiscale de 12 CV quand, du côté d’Audi, se seront les coûts d’entretien, de maintenance et des pneumatiques qui sont plus élevés. Quoi qu’il en soit, bien qu’il s’agisse ici de premium, le TCO de nos deux SUV électriques reste bien raisonnable comparé à certains concurrents thermiques.

Nous vous recommandons

Essai - Nissan Juke Hybrid : belle maturité

Essai - Nissan Juke Hybrid : belle maturité

Le Juke, c'est un design qui en a fait un succès sur le segment des petits crossover. Cette deuxième génération en préserve l'identité tout en améliorant la vie à bord et sa motorisation, désormais électrifiée.Avec ses célèbres...

26/09/2022 | NissanHybride
Mercedes-Benz Vans s'ouvre à la vente en ligne

En bref

Mercedes-Benz Vans s'ouvre à la vente en ligne

DS Automobiles remanie le DS 3 Crossback

DS Automobiles remanie le DS 3 Crossback

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Plus d'articles