Vidéo

Essai - Skoda Fabia Combi~: seul contre tous

Sujets relatifs :

, ,
Essai - Skoda Fabia Combi~: seul contre tous

Essai - Skoda Fabia Combi~: seul contre tous

Le Skoda Fabia Combi est le dernier représentant des breaks citadins. Un type de carrosserie remplacé, ces dernières années, par les petits SUV mais encore bourré de qualités.

Les breaks citadins sont passés de mode. Apparue sur le marché en l’an 2000 avec la première génération de... Skoda Fabia et popularisée deux ans plus tard avec le lancement de la Peugeot 206 SW, cette déclinaison de carrosserie offrant pourtant davantage d’habitabilité et volume de coffre en hausse dans un gabarit contenu ne séduit plus. La faute aux SUV citadins (Peugeot 2008, Renault Captur, Seat Arona, etc.) dérivés eux-aussi des stars du segment B et offrant peu ou prou le même type de prestations avec, en prime, une position de conduite surélevée et un style plus dynamique. L’aspect sac à dos en moins. Alors que les derniers concurrents (Renault Clio Estate, Seat Ibiza ST et Dacia Logan MCV) ont disparu, Skoda persiste sur ce créneau. Si la quatrième génération de Fabia arrive actuellement en concessions, l’actuelle version Combi – avec ses 4,26 mètres et 500 litres de coffre – va continuer à vivre au catalogue... avant d’être également renouvelée un peu plus tardivement.

Bon pour le service

Âgé de six ans, le modèle n’est cependant pas resté figé dans le temps. Skoda a fait évoluer son petit break tout au long de sa carrière. Ainsi, il reçoit depuis quelques temps le trois-cylindres essence 1.0 l TSI 95 couplé à la boîte automatique DSG7 à double embrayage. Un couple moteur-boîte éprouvé au sein du groupe Volkswagen et de la gamme Skoda, gage de douceur et de dynamisme. Bâti sur une plateforme d’ancienne génération, ce Fabia Combi se montre encore très sain et relativement dynamique grâce à son poids contenu (1 300 kg). Au quotidien, l’étonnante lenteur de la boîte pour passer les rapports et ses suspensions plutôt fermes incitent davantage à adopter une conduite tranquille qu’à accélérer le rythme. Autant alors conserver la transmission manuelle de série. Côté budget, la partition est maîtrisée avec des tarifs en-dessous de 20 000 euros. Bénéficier d’un si grand volume à ce prix-là est devenu très rare. Sauf à se tourner vers un petit utilitaire. Certes, les technologies embarquées ne sont pas les plus récentes sur ce break citadin, mais l’essentiel y est : tant en matière de sécurité que de connectivité.

Nous vous recommandons

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Spécialiste de la transformation et de l'aménagement de véhicules utilitaires légers, Kollé vient de s'attaquer au récent Renault Express Van. Un modèle que l'entreprise propose désormais en pick-up, pick-up benne et pick-up benne à...

19/10/2021 | FleetRenault
Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

Vidéo

Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

L'heure du restylage a sonné pour la Ford Focus

L'heure du restylage a sonné pour la Ford Focus

La gamme de SUV Volkswagen se renforce avec le Taigo

La gamme de SUV Volkswagen se renforce avec le Taigo

Plus d'articles