Essai - Volkswagen Tiguan eHybrid : conduite apaisée

Essai - Volkswagen Tiguan eHybrid : conduite apaisée

Essai - Volkswagen Tiguan eHybrid : conduite apaisée

Le SUV, restylé l’an passé, a hérité de la technologie hybride rechargeable du groupe allemand. Une technologie qui lui sied à ravir malgré quelques petits désagréments.

Le best-seller de Volkswagen est enfin disponible en motorisation hybride rechargeable. Cette version PHEV, tant attendue, a de quoi séduire les entreprises friandes du modèle, à condition bien sûr que son usage en soit maîtrisé. Ici, on retrouve une seule proposition, à savoir un bloc 1,4 l TSI de 150 ch couplé à un moteur électrique de 116 ch. Cette configuration de 245 chevaux cumulés est donc exactement la même que celle proposée sur les récents modèles du groupe (Golf GTE, Skoda Octavia RS iV ou encore Cupra Leon eHybrid). Concrètement, la batterie, d’une capacité nette de 10,4 kWh, annonce jusqu’à 50 kilomètres d’autonomie en cycle mixte WLTP, et jusqu’à 57 kilomètres en ville. Des chiffres qu’il est possible de reproduire sur la route dans des conditions de conduite optimales et notamment grâce à la technologie Hybride Prédictif qui, lorsque le guidage est actif, calcule la stratégie hybride la plus adaptée à l’ensemble du trajet. Il calcule à quels endroits il est intéressant d’utiliser plus ou moins la transmission électrique pour utiliser de manière optimale l’énergie de la batterie haute tension.

À l’essai

Autrement, il faudra tabler davantage sur une quarantaine de kilomètres en mode tout électrique. Du côté des consommations, c’est aussi intéressant même si les chiffres ne sont pas à la hauteur des annonces de Volkswagen : lors de notre essai sur les routes du Val-d’Oise, c’est un petit 4,8 l/100 km que nous avons mesuré. Notons toutefois que le trajet était bien calibré et qu’un déplacement plus long, notamment sur autoroute, permettrait d’affiner ce résultat. D’autant plus qu’ainsi équipé, le Tiguan dépasse les 1 800 kg. Au volant, la conduite est douce et apaisée, sensations accrues grâce au silence de l’électrique ainsi qu’à l’ambiance et au confort soignés. À l’arrière, les passagers ne sont pas en reste avec des sièges inclinables et chauffants mais notons que, malgré la banquette coulissante, le coffre perd en argument en passant de de 615 à 476 l, impacté par le réservoir à carburant lui aussi réduit.

Retrouvez l’intégralité de cet essai dans le numéro 269 - octobre 2021 - de L’Automobile & L’Entreprise.

Nous vous recommandons

Une concurrente catalane pour la Citroën Ami

Une concurrente catalane pour la Citroën Ami

Réputé pour ses scooters électriques, le constructeur espagnol Silence envisage une percée sur le marché des petites citadines biplace et branchées avec son modèle S04 démarrant à 7 500 euros.Le célèbre quadicycle de la marque aux...

26/10/2021 | SeatCitroen
Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

Vidéo

Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Plus d'articles