Et le Mondial de l'Auto 2022 devint franco-chinois !

Et le Mondial de l'Auto 2022 devint franco-chinois !

Aucun constructeur allemand n'a fait le déplacement cette année au Mondial de la Porte de Versailles.

© Auto Infos

Après une annulation en 2020 pour cause de pandémie, le Mondial de l'Auto fait son retour à Paris. Par chance, cet événement aura au moins conservé son nom reconnu à travers le monde depuis plus de 120 ans. Mais le compte n'y est pas ! Coincé dans les halls 3, 4 et 6 du 17 au 23 octobre 2022, le Paris Motor Show n'est plus que l'ombre de lui-même, devenu naturellement un salon franco-chinois. 

L'industrie automobile vit une profonde mutation, bousculée par la trajectoire électrique européenne obligatoire d'ici à 2035 et l'empilement des crises qui se succèdent depuis le Covid jusqu'à la guerre en Ukraine en passant par la crise des énergies et des semi-conducteurs. Si on doutait encore de ces changements historiques qui secouent la filière, il suffit de se rendre Porte de Versailles, à Paris, pour mesurer l'ampleur de la mutation depuis 2018.

Un salon franco-chinois

Lors de cette première journée réservée à la presse, le lundi 17 octobre 2022, il est aisé de traduire dans la réalité l'ensemble de ces profonds changements qui secouent l'automobile. À l'entrée du hall 4, Stellantis, avec ses marques Peugeot, Jeep et DS Automobiles, sur des stands de 300 m2, côtoie des marques chinoises comme BYD, par exemple. Nous sommes bien sur une édition de rupture et de transition. Difficile d'imaginer ce nouveau visage de l'industrie automobile dans ce contexte de crise, tandis que les constructeurs ne cessent de transformer cette économie de mass-market destiné à assurer la mobilité du plus grand nombre depuis un siècle vers un marché premium et réservé aux foyers les plus aisés.

De nouveaux acteurs de la mobilité

On pourra toutefois saluer la présence de nouveaux acteurs de la mobilité : Crédit Agricole Consumer Finance et BNP Consumer Finance ainsi que Mobilians ou encore deux distributeurs automobiles Cosmobilis ou encore Autosphere (Emil Frey).

La liste des absents est particulièrement longue. En effet, les constructeurs allemands, américains ou encore coréens n'ont pas fait le déplacement. Les présents, eux, se résument aux marques françaises – groupe Renault et Stellantis (sans Citroën) – et aux marques chinoises (BYD, Wey, Seres, Ora ou encore le vietnamien VinFast). Ces nouvelles marques cherchent désormais à s'imposer en Europe. À noter également la présence de Netflix et Légo... c'est un signe qui ne trompe pas ! L'organisateur compte aussi sur les youtubeurs Villebrequin pour réenchanter le Mondial.

Des travées simplifiées sans moquette : le temps de la sobriété

En déambulant dans les trois halls de ce salon nouvelle formule, il est difficile de percevoir le concept de mobilité décarbonée voulue par l'organisateur. Dans cet espace c'est un détail évidemment, mais tout le monde en parle : l'absence de moquette. Auparavant, un salon automobile c'était des lumières, du luxe et un habillage destiné à faire rêver d'automobile. Tout ceci est fini. En ces temps de sobriété, l'organisation du Paris Motor Show est clairement dictée par son impact CO2. Pendant les huit prochains jours, le Mondial de l'Auto aura du mal à faire rêver, c'est certain.

En conclusion : une première journée presse sans grand enthousiasme, comme la preuve que l'automobile vit une profonde mutation et que nous entrons définitivement dans une nouvelle ère. À partir de demain mardi et l'ouverture du salon au grand public, il faut espérer que les visiteurs viennent nombreux et adhèrent franchement à ce nouveau concept.

Nous vous recommandons

Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

Pour parvenir à la neutralité carbone d'ici à 2040, Toyota mise sur les véhicules vertueux. La gamme électrifiée représente environ 66 % du total des ventes de Toyota en Europe en 2022.Dans le cadre de ses objectifs en matière de...

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

Plus d'articles