EV100 : 5,5 millions de véhicules de flotte d'entreprise promis à l’électrique

EV100 : 5,5 millions de véhicules de flotte d'entreprise promis à l’électrique

© EV100 - The Climate Group

En 2021, l'initiative dédiée à la transition énergétique des flottes d'entreprise a accueilli 31 nouvelles sociétés portant le nombre total de véhicules promis à l'électrique d'ici à 2030 à 5,5 millions.

Au total, 121 grandes entreprises ont aujourd'hui rejoint EV100, parmi lesquelles des Français comme EDF, Schneider Electric ou encore Capgemini. Ce mouvement, initié et animé par The Climate Group depuis 2017, engage ces acteurs dans la transition énergétique de leur flotte automobile afin de convertir l'ensemble de leur parc au 100 % électrique d'ici à la fin de la décennie, totalisant pas moins de 5,5 millions d'unités. « Ensemble, nos membres ont fait la transition de plus de 40 000 voitures au cours de l'année écoulée, précise le rapport publié le 25 mars dernier. Ils exploitent à ce jour plus de 209 000 véhicules électriques dans le monde. »

Les entreprises françaises, moteur de la transition énergétique

Les entreprises françaises membres d’EV100 se sont engagées à convertir plus de 71 000 véhicules à l’électrique, plaçant l'Hexagone à la troisième place des pays les plus engagés dans la transition énergétique. La France décroche même la médaille d'argent des entreprises ayant déployé le plus de véhicules électriques avec plus de 6 300 VE à la route. Parmi les acteurs tricolores signataires, EDF fait figure d'exemple. Le fournisseur d'énergie a considérablement augmenté son parc de véhicules électriques, y ajoutant 1 950 voitures l’année dernière. Son directeur de la mobilité électrique, Olivier Dubois, explique : « Le groupe EDF a rejoint l’initiative EV100 à la fin 2017. Cette adhésion donne l’occasion à EDF de tester des solutions innovantes comme le smart charging (recharge à pilotage intelligent) et d’anticiper les besoins de ses clients lorsqu’ils passeront à l’électrique, particulièrement ceux des entreprises possédant une importante flotte. La mobilité électrique est un élément stratégique pour EDF et EV100 est un exemple de nos engagements forts pour diminuer notre émission de CO2 dans l’ensemble de nos secteurs d’activité. »

Des idées, un combat

Malgré l'ambition et l'action des membres d'EV100, les entreprises continuent de pointer du doigt plusieurs freins à leur objectif : le manque d'infrastructures de recharge, les coûts initiaux des véhicules électriques et la variété limitée de modèles. « Nos membres ouvrent la voie en montrant aux gouvernements, aux fabricants et aux autres entreprises du monde entier que le monde des affaires est prêt pour le déploiement massif des véhicules électriques. Nous continuerons à utiliser notre plateforme pour faire entendre la voix des entreprises au sein de l'espace politique afin de supprimer les obstacles et de permettre à davantage d'entreprises de déployer plus rapidement des véhicules électriques », précise Sandra Roling, responsable des transports chez The Climate Group.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Recharge électrique : Kallista Energy met en service une borne de 360 kW en Normandie

Recharge électrique : Kallista Energy met en service une borne de 360 kW en Normandie

ZFE : « Il sera très compliqué de passer de la virtualité à la réalité »

Entretien

ZFE : « Il sera très compliqué de passer de la virtualité à la réalité »

Élisabeth Borne annonce un nouveau plan vélo et une enveloppe de 250 millions d'euros

Élisabeth Borne annonce un nouveau plan vélo et une enveloppe de 250 millions d'euros

Plus d'articles