[Exclu] À la découverte du premier VUL 100 % électrique Arrival

[Exclu] À la découverte du premier VUL 100 % électrique Arrival

Les premiers véhicules utilitaires 100 % électriques de la jeune marque britannique doivent arriver au troisième trimestre 2022.

© A&E 2021 - Leslie Auzèmery

Lors du dernier salon annuel LeasePlan, le 6 octobre dernier, L'Automobile & L'Entreprise a pu découvrir l'un des premiers utilitaires 100 % électriques de la jeune marque britannique Arrival. Le constructeur, partenaire du loueur, promet une gamme complète et performante, à la carrosserie « mémoire de forme » et à l'autonomie dépassant les 350 kilomètres.

Début septembre, Arrival a débuté son roadshow européen afin de présenter au public sa gamme en devenir. Quinze villes sont au programme, dont Paris en février prochain. Les premiers véhicules utilitaires 100 % électriques de la jeune marque britannique doivent arriver au troisième trimestre 2022 en conduite à droite, et début 2023 en conduite à gauche.

Pour accélérer son développement, le constructeur a noué, en juillet dernier, un partenariat avec LeasePlan. Cet accord se base sur une première commande de 3 000 camionnettes afin d’anticiper les besoins en électromobilité des clients du loueur, dont un premier Arrival Van était présenté lors de son salon annuel, le 6 octobre dernier.

Un fourgon électrique « à mémoire de forme »

Les participants ont pu ainsi découvrir un fourgon H3 de 14 m3 développé dans le cadre d'un partenariat avec la société de messagerie UPS. Équipé d'une porte arrière coulissante, il profite d'un passage central large pour faciliter la circulation du livreur à l'intérieur du véhicule. « Ce premier modèle préfigure une gamme complète proposant des volumes de chargement de 10,5 à 18 m3, également disponible en châssis-cabine pour pouvoir supporter des transformations importantes », nous a confié Jean-Marc Ferrand, un ancien du groupe Stellantis devenu head of commercial France pour Arrival.

Acceptant une charge rapide jusqu'à 22 kW, les véhicules devraient être proposés avec deux tailles de batteries : une petite affichant une autonomie d'environ 190 kilomètres et une plus importante pour une autonomie portée entre 300 et 359 kilomètres. La marque promet également un coût total de possession (TCO) nettement inférieur grâce notamment à sa carrosserie à « mémoire de forme ». Composée de matériaux composites, elle permet d'éviter toutes les déformations dues à des chocs en dessous de 16 km/h. De plus, les véhicules seront équipés d'une série complète d'aides à la conduite (Adas), telles que le freinage d'urgence avancé, la surveillance des angles morts, l'assistance au maintien dans la voie et le régulateur de vitesse adaptatif. D'autres technologies pour aider le conducteur comprennent des rétroviseurs électroniques numériques, une vue panoramique à 360 degrés, la reconnaissance des panneaux de signalisation...

Une production en « microfactories »

Pour arriver à produire et livrer 10 000 utilitaires par an sur chaque marché convoité par la marque, Arrival mise sur des « microfactories » implantées au plus proche de ses clients. Une première usine est opérationnelle en Angleterre et un second site sera installé en Espagne, à Madrid. Une microfactory devrait également voir le jour en France.

Nous vous recommandons

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

Le maire de la Cité phocéenne a décidé de réduire le parc automobile municipal. Une manière de générer d'importantes économies mais aussi de réorganiser un service au sein duquel ont été pointées diverses dérives.Benoît Payan...

23/09/2022 | EconomieGestion de parc
Dacia dessine son avenir à travers Manifesto

Dacia dessine son avenir à travers Manifesto

Opel ressuscite son appellation GSe

Opel ressuscite son appellation GSe

BMW introduira la recharge automatisée Plug&Charge en milieu d’année 2023

BMW introduira la recharge automatisée Plug&Charge en milieu d’année 2023

Plus d'articles