Face aux ZFE, La Poste investit 200 millions d’euros dans le verdissement de son parc automobile

Face aux ZFE, La Poste investit 200 millions d’euros dans le verdissement de son parc automobile

La Poste prévoit d’acquérir 8 000 véhicules utilitaires électriques supplémentaires d’ici à 2025.

© La Poste

Avec pour ambition d'assurer une livraison 100 % décarbonée dans 350 villes en Europe dont 22 métropoles françaises, à horizon 2025, l'opérateur de services postaux procède à un nouvel investissement conséquent de 200 millions d'euros. 

Sur la base d’un parc largement décarboné de 42 000 véhicules à faibles émissions en Europe dont 37 000 en France, le groupe La Poste va accélérer la décarbonation du dernier kilomètre. D’une part, en accélérant le verdissement de son parc et, d’autre part, en accompagnant ses prestataires de livraison dans l’usage de véhicules décarbonés. L'objectif étant d'aboutir à une livraison 100 % neutre en carbone à l'horizon 2025.

De l'électrique et des mobilités douces pour faire face aux ZFE

En France, l'accélération du verdissement du parc automobile de Colissimo va représenter un investissement de plus de 200 millions d’euros sur les deux prochaines années. Sur le premier et dernier kilomètre, La Poste mise sur l’électrique et prévoit d’acquérir 8 000 véhicules utilitaires électriques supplémentaires d’ici à 2025. En complément, le groupe souhaite utiliser au moins 1 000 vélos-cargos. L'entreprise a défini des objectifs ambitieux en matière de pollution atmosphérique sur son parc de véhicules détenu en propre. Ses engagements de réduction d’émissions d’oxyde d’azote (- 30 %) et de particules (- 50 %) entre 2015 et 2020 ont été atteints. Pour 2025, La Poste s’en fixe d’encore plus ambitieux avec une baisse de 60 % pour les deux types d’émissions par rapport à 2015.

Afin d’amplifier l’impact de son action vers une logistique plus vertueuse, La Poste s’est également engagé dans une démarche de coopération avec les métropoles pour créer les conditions d’une logistique à moindres émissions. À ce jour, les discussions sont engagées avec toutes les métropoles, et d’ici à la fin de l’année, onze d’entre elles auront adopté une convention de partenariat avec le groupe. Il s’agit des Métropoles de Toulouse, Bordeaux, Lyon, Grand Paris, Montpellier, Brest, Clermont-Ferrand, Le Havre, Grenoble, Aix-Marseille et la ville de Lille.

Un renforcement du parc immobilier de logistique

En parallèle, avec sa foncière La Poste Immobilier, le groupe continue de développer un maillage d’infrastructures immobilières de logistique urbaine pour l’ensemble de ses opérateurs en prenant deux mesures phare :

  • un investissement de 200 millions d'euros d'ici à 2025 pour compléter le parc immobilier logistique existant,
  • la création, avec La Banque des Territoires, d'un fonds d’investissement de 500 millions d’euros dédié aux projets immobiliers de logistique urbaine.

Nous vous recommandons

Les vélos cargos ont maintenant leur GPS adapté

En bref

Les vélos cargos ont maintenant leur GPS adapté

Moyen de transport en plein essor, notamment dans le cadre de la livraison du dernier kilomètre, les vélos cargos sont confrontés au manque d'infrastructures adaptées à leur circulation. C'est pourquoi la start-up spécialisée dans le...

02/12/2022 | VéloGPS
Engie Solutions complète les infrastructures de recharge de Vinci Autoroutes

Engie Solutions complète les infrastructures de recharge de Vinci Autoroutes

Green NCAP lance un outil pour comparer l’impact des voitures en cycle de vie

Green NCAP lance un outil pour comparer l’impact des voitures en cycle de vie

[Exclu] Rétrofit : le premier guide pour tout comprendre

[Exclu] Rétrofit : le premier guide pour tout comprendre

Plus d'articles