Faible prévision de croissance pour la distribution en 2013

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

Faible prévision de croissance pour la distribution en 2013

Faible prévision de croissance pour la distribution en 2013

La société Xerfi vient de publier une étude de 270 pages sur les opportunités qu’ouvre le commerce en ligne aux distributeurs de pneumatiques et de pièces détachées. Au travers cette étude, l’enquêteur établit que le marché des équipements est au point mort. Les ventes de détail de pneus, pièces et accessoires ont en effet stagné en valeur en 2012 à 25,7 milliards d’euros d’après les chiffres publiés. Pour Xerfi, plusieurs facteurs expliquent cette stagnation. « L’automobile est un poste de dépense fortement soumis aux arbitrages des consommateurs, qui reportent ou annulent leurs achats. La prime à la casse a considérablement pénalisé l’activité avec le retrait de plus d’un million de véhicules âgés du parc français. Sans oublier la fiabilité croissante des véhicules et la plus grande longévité des pièces de première monte » est-il écrit. Et de continuer à penser qu’avec de tels freins le marché restera atone à l’horizon 2013. Selon les prévisions exclusives de Xerfi, les ventes n’augmenteront que de 1 % en 2013, pour s’établir à 25,9 milliards d’euros. Les opérateurs se livrent une véritable guerre des prix pour gagner des parts de marché. Les revalorisations tarifaires traduisent bien le phénomène puisqu’elles ne s’élèvent qu’à 2 % en 2012 contre près de 5 % quatre ans plus tôt. Et ces pressions sur les prix affectent directement les marges des distributeurs qui s’inscrivent en baisse pour la troisième année consécutive. Néanmoins, le contexte profite aux grandes enseignes. Leur part de marché, actuellement aux alentours de 33 %, augmente au détriment de celle des opérateurs de la distribution indirecte. Pour Xerfi, « les centres-autos et les pneumaticiens sont structurés autour d’enseignes fortes et se positionnent au plus près des attentes des automobilistes en se diversifiant ».

Reste comme le pense la société que la vente en ligne est un véritable relais de croissance pour les opérateurs, qui peuvent ainsi innover, se différencier et accroître le trafic de leurs centres. « Norauto et Feu Vert l’ont bien compris en lançant leur site marchand dès 2008. Ils font figure d’exception puisque les opérateurs traditionnels ont tardé à investir le Web. Ce retard a profité aux pure players, qui disposent aujourd’hui d’une avance significative en termes de chiffre d’affaires » souligne la société, faisant remarquer que les enseignes traditionnelles ont toutefois une carte à jouer avec le cross canal et le Web-to-store en alliant les opportunités qu’offre le Web et la force de leur réseau physique.

Nous vous recommandons

Stellantis et Feu Vert partenaires sur la pièce de rechange

Stellantis et Feu Vert partenaires sur la pièce de rechange

Stellantis et Feu Vert viennent d’annoncer la signature d’un accord commercial qui officialise la fourniture de toutes les gammes de pièces de rechange proposées par Distrigo aux centres Feu Vert en France, en Espagne et au...

21/10/2021 | Feu VertDistrigo
Bosch, nouvelle bougie EVO

Bosch, nouvelle bougie EVO

Sonic Equipment France devient Tonic Distribution

Sonic Equipment France devient Tonic Distribution

Un siècle de mobilisation pour la FNA

Un siècle de mobilisation pour la FNA

Plus d'articles