Faun investit 12 millions d'euros dans la modernisation de son site ardéchois

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

,
Faun investit 12 millions d'euros dans la modernisation de son site ardéchois

Faun investit 12 millions d'euros dans la modernisation de son site ardéchois

Pour continuer à internaliser son savoir-faire et ses compétences, l’industriel ardéchois, qui revendique une fabrication 100 % intégrée des véhicules de collecte de déchets et de propreté urbaine, vient d’investir, en 18 mois, 12 millions d’euros sur son site de Guilherand-Granges.

Né d’une entreprise familiale de carrosserie en 1922, Faun s’impose aujourd’hui comme le leader européen des véhicules de collecte de déchets et de propreté urbaine. L’industriel ardéchois compte aujourd’hui deux sites de production, l’un à Guilherand-Granges (07), également siège social, et l’autre à Lambesc (13).

Faun affiche un chiffre d’affaires de près de 100 millions d’euros, avec un fort développement à l’export (notamment vers l’Afrique) et emploie quelque 400 personnes. Grâce à une forte expertise, le matériel de la marque est réputé, auprès des professionnels et donneurs d’ordres.

L’entreprise revendique être l’unique concepteur français de bennes à ordures de fabrication 100 % intégrée. « Nous ne sommes pas assembleurs, nous sommes véritablement fabricants, précise Etienne Blaise, président de Faun, car là où d’autres produisent les caissons et portes de leurs véhicules mais sous-traitent le basculeur qu’ils se contentent d’assembler par la suite, Faun fabrique bel et bien les trois composants, parfaitement compatibles les uns avec les autres ».

Outre la volonté d’internaliser au maximum savoir-faire et compétences, Faun favorise une production privilégiant la qualité des matériaux et des process pour garantir robustesse et longévité aux équipements. Dans cette optique, l’industriel vient d’investir, en 18 mois, 12 millions d’euros sur son site de Guilherand-Granges, permettant d’accroître sa production, sa réactivité et sa flexibilité en vue de répondre pleinement aux attentes de ses marchés.

Nous vous recommandons

Carrosserie : un surcoût de 80 000 euros tous les 100 dommages pour les flottes automobiles

Carrosserie : un surcoût de 80 000 euros tous les 100 dommages pour les flottes automobiles

Dans une étude menée au cours du premier semestre, WeProov estime que les réparations de carrosserie au sein d'une flotte automobile d'entreprise peuvent atteindre un surcoût direct de 80 000 euros tous les 100 dommages constatés. La...

Pièces de réemploi : FRPA monte en puissance

Pièces de réemploi : FRPA monte en puissance

Les pros de l’esthétique automobile intègrent la FFC

Les pros de l’esthétique automobile intègrent la FFC

BCA Expertise s’accorde avec les recycleurs

Vidéo

BCA Expertise s’accorde avec les recycleurs

Plus d'articles