Femmes ou hommes, peu de différences en matière de do-it-yourself selon Opisto

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Femmes ou hommes, peu de différences en matière de do-it-yourself selon Opisto

A l’heure où la voiture coûte de plus en plus chère, les femmes n’hésitent pas à pratiquer l’auto-réparation de leur voiture pour limiter les dépenses.

Si l’automobile devient un produit high-tech, il n’en reste pas moins que le parc roulant vieillit. Un contexte où le do-it-youself a toujours sa place, aussi bien auprès des femmes que des hommes, et où la pièce d’occasion s’impose peu à peu malgré un manque de confiance encore persistant.

La marketplace Opisto.fr, dédiée à la vente de pièces de réemploi, s’est intéressée au do-it-yourself en matière d’entretien-réparation des véhicules au travers d’une étude commandée à l’institut OpinionWay en avril dernier. Plus de 1 000 conducteurs et conductrices ont répondu au sondage.

Malgré un recours fréquent à un garagiste, les Français sont plus de la moitié (52 %) à déclarer effectuer certaines réparations, et une personne sur quatre déclare réparer souvent sa voiture elle-même. Contrairement aux stéréotypes, la pratique de la réparation « fait-maison » est aussi bien revendiquée par les hommes que par les femmes. Cependant, il est intéressant de relever que les jeunes femmes (moins de 35 ans) sont plus enclines à réparer leur voiture elles-mêmes (38 %) que les hommes plus âgés (plus de 35 ans) (26 %). Il convient également de souligner que les habitants des communes rurales sont davantage disposés à réparer eux-mêmes leur voiture (61 %). Finalement, selon l'étude, la réparation de son véhicule personnel apparaît comme une activité répandue aussi bien chez les hommes que chez les femmes, et la réparation « fait-maison » semble davantage être une question d’intérêt que de moyens.

« Les résultats de cette enquête ont permis de révéler ce que nous constatons au quotidien sur Opisto.fr : de nombreux Français réparent leurs voitures eux-mêmes. Nous voyons chez Opisto un véritable engouement des particuliers et cela concerne autant les hommes que les femmes. Pour autant, nous sommes convaincus que les professionnels restent un maillon essentiel pour garantir des réparations fiables des véhicules », réagit Laurent Assis-Arantes, co-fondateur d’Opisto.

Quelle place pour la pièce de réemploi ?

Aujourd’hui, 79 % des réparateurs amateurs seraient prêts à utiliser des pièces automobiles d’occasion, dont plus d’un sur trois se dit tout à fait prêt (35 %). Si les hommes comme les femmes sont ouverts à l’utilisation de pièces d’occasion (respectivement 79 % et 78 %), les hommes expriment moins de réserve à cet égard : 41 % d’entre eux déclarent être tout à fait prêts à utiliser des pièces automobiles d’occasion dans leurs réparations contre 29 % des femmes. Quels que soient leur âge, leur niveau de revenus ou encore le type de véhicule qu’ils conduisent, les Français « réparateurs » ne sont pas fermés à l’utilisation de pièces automobiles d’occasion. La confiance constitue la première barrière pour les réfractaires. 97 % d’entre eux justifient leur refus par ce déficit de confiance : 64 % en la qualité de la pièce et 52 % en sa provenance.

« Depuis 2010, Opisto s’emploie à démocratiser l’accès aux pièces auto d’occasion garantie, contrôlées et 70 % moins chères que le neuf. Le défi pour Opisto est de continuer à rassurer l'automobiliste à la fois sur la provenance mais également sur la qualité de nos pièces d'occasion que nous proposons », conclut Laurent Assis-Arantes.

Nous vous recommandons

Fixter facilite la vie des garagistes en France

Fixter facilite la vie des garagistes en France

Fixter a été créée en 2017 à Londres par Limvirak Chea, Frédéric Dermer et Cristian Vrabie. La start-up facilite la mise en relation entre les particuliers et les garagistes professionnels. L'objectif et aussi de leur faire gagner du...

29/06/2022 | groupe Renaultstart-up
Le groupe Péna s'implique dans la valorisation des déchets

Le groupe Péna s'implique dans la valorisation des déchets

(Vidéo) Speedy : un spot publicitaire osé qui fait passer du rêve à la réalité

(Vidéo) Speedy : un spot publicitaire osé qui fait passer du rêve à la réalité

Triscan propose l'activité vitrage aux MRA

Triscan propose l'activité vitrage aux MRA

Plus d'articles