Fermeture d'usines : Renault dévoilera ses intentions le 29 mai

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
Fermeture d'usines : Renault dévoilera ses intentions le 29 mai

Fermeture d'usines : Renault dévoilera ses intentions le 29 mai

En parallèle, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi annoncera le 27 mai 2020 un nouveau plan stratégique visant à favoriser davantage de synergies entre les trois acteurs.

La nouvelle fait du bruit dans le monde de l’automobile. Révélée dans les colonnes du Canard Enchaîné, le constructeur français envisagerait de fermer plusieurs sites en France dans le cadre d’un vaste plan de restructuration. Vendredi 29 mai, le groupe au losange doit présenter son plan d’économie de 2 milliards d’euros annoncé en février. Les premières informations dévoilent qu’au moins quatre structures sont menacées de fermer leurs portes : Choisy-le-Roi (263 salariés), Flins (2 600 salariés) où sont assemblées les Renault Zoe et Nissan Micra, les Fonderies de Caudan (385 salariés), et l’usine de Dieppe (386 salariés) qui produit l’Alpine A110. Néanmoins, le site de Flins dans les Yvelines ne devrait pas totalement disparaître. Selon une source proche du dossier, l’arrêt de la production automobile serait envisagé dans le but de convertir les lieux à une autre activité.

Si ces annonces devaient être effectives, des milliers d’emplois seront menacés. Dès février, la direction de Renault avait évoqué la possibilité de fermer des sites en France et à l’étranger lors de la présentation de ses résultats annuels. « Nous n’avons aucun tabou et nous n’excluons rien », avait alors déclaré la directrice générale par intérim, Clotilde Delbos. Si fin avril, l’État français (premier actionnaire de Renault avec 15 % du capital) avait annonçait l’étude d’un prêt bancaire de 5 milliards d’euros dans le but d’aider le groupe automobile Renault à traverser la crise du Covid-19, cette aide n’impliquerait pas de renoncer à des suppressions d’emplois. « Il y a des discussions. Rien n’est figé », rapporte l’AFP suite à l’interview d’une source proche du dossier, sous couvert d’anonymat. En attendant, ni la direction du constructeur automobile, ni l’État n’ont confirmé ou démenti ces informations.

Nous vous recommandons

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Jean-Dominique Senard : « Renault est en train de rebondir sous la houlette de Luca de Meo malgré un contexte difficile »

Dans le cadre du plan Renaulution, le projet Refactory s’inscrit au cœur de la stratégie de développement industriel et durable engagée par le groupe. Celui-ci a pour vocation d’être déployé plus largement en Europe, comme au sein...

Stellantis s’associe à Factorial Energy pour introduire des batteries solides en 2026

Stellantis s’associe à Factorial Energy pour introduire des batteries solides en 2026

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Le marché automobile français encore à l'arrêt en novembre 2021

Le marché automobile français encore à l'arrêt en novembre 2021

Plus d'articles