Feu Vert : un nouveau concept de centre sera prochainement proposé

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Feu Vert : un nouveau concept de centre sera prochainement proposé

Feu Vert : un nouveau concept de centre sera prochainement proposé

Dans quelques mois, le réseau Feu Vert sera pourvu de mini centres-autos reposant sur le « digital in store ».

« Un client doit avoir un magasin Feu Vert à moins de vingt minutes de chez lui » indique Christian Lou, directeur des opérations chez Feu Vert. L’enseigne tisse son maillage avec trois modèles de centre : les succursales, les centres franchisés et les ateliers Feu Vert Service. Nouveauté, un format intermédiaire entre fast-fitter et centre-auto va faire son apparition dans les prochains mois. Ces nouveaux points de service posséderont une surface de vente réduite, qui n’occupera que 25 % de la superficie totale d’un centre. Ce modèle se destine aux petites villes au potentiel commercial modéré. De quoi développer l’implantation de l’enseigne dans des zones où un centre-auto classique peinerait à trouver sa rentabilité.

Le « digital in store »

L’originalité de ces centres de petite taille est qu’ils s’appuieront sur le digital. Ils reprendront certaines solutions testées depuis un an au sein de deux magasins pilotes (Écully et Bègles). Ces derniers proposent un parcours client sans frontière entre le physique et le digital. Le parcours web est repris en magasin (store-to-Web) avec des vitrines interactives (bornes), des files d’attente virtuelles et la dépose des clés dans une boîte. Prochainement, cette logique « digital in store » touchera de même les vendeurs, qui seront équipés de tablettes tactiles pour présenter un catalogue étendu et proposer un paiement direct. « Nous avons plein de choses dans les cartons qui ne demandent qu’à être testées et validées dans leur réelle efficacité », lance le directeur des opérations. C’est donc le digital qui sera le prolongement de l’offre boutique de ces « mini » Feu Vert.

Des « smartdiag » en atelier

Les services en atelier seront aussi davantage digitalisés avec l’arrivée des « smartdiag » : des smartphones qui équiperont individuellement chaque technicien et qui feront le lien entre l’atelier et la réception. « Grâce à cette liaison, le technicien peut faire remonter très rapidement à la réception des anomalies constatées sur le véhicule afin que le client soit rapidement informé. Le devis se fait instantanément. C’est un vrai gain de temps qui permet une meilleure organisation en atelier. Ces smartdiag seront aussi un moyen de contrôle de certains organes du véhicule. Ils permettront de même une traçabilité des opérations pour offrir de meilleures garanties » détaille Thomas Delorme, responsable technique.

Nous vous recommandons

Valeo annonce de bons résultats financiers préliminaires pour 2021

Valeo annonce de bons résultats financiers préliminaires pour 2021

Au moment de la passation de pouvoir entre Jacques Aschenbroich et Christophe Périllat, Valeo dévoile de bons résultats (non consolidés) au titre de l’exercice 2021. Fait remarquable, malgré l’incertitude du marché, ils sont en...

28/01/2022 | AftermarketValeo
Stellantis DPCA dépasse les 100 000 ventes en Chine

Stellantis DPCA dépasse les 100 000 ventes en Chine

A+Glass noue un partenariat avec Cotral

A+Glass noue un partenariat avec Cotral

UFI Filters renforce sa lutte contre la rechange contrefaite

UFI Filters renforce sa lutte contre la rechange contrefaite

Plus d'articles