Fiat prend la tête de Chrysler

Nicolas Dembreville

Sujets relatifs :

,
Fiat prend la tête de Chrysler

Fiat prend la tête de Chrysler

À peine vient-il de reprendre Chrysler en main, que le groupe Fiat place l’un de ses hommes à la tête de la marque américaine, comme ses 20 % de participation l’y autorisent. Et – cocorico ! – c’est le Français Olivier François qui remporte le poste. Cette promotion ne l’empêche pas de conserver la tête de Lancia, où il excelle depuis plusieurs années. Ce dernier, en effet, fait des miracles au sein de la marque transalpine, l’une des enseignes du groupe italien. Sous sa direction les ventes ont progressé, alors que le plan produit se trouvait au point mort. Un nouveau challenge de taille s’offre au directeur, puisque les ventes de Chrysler ont reculé de plus de 40 % depuis le début de l’année.
Il y a également du changement du côté des deux autres marques du groupe américain. Jeep est à présent dirigée par Michael Manley. Et chez Dodge, deux branches apparaissent : Dodge Car pour les voitures particulières et Dodge Ram concernant les “trucks” (SUV et pick-up notamment). Pour les chapeauter, deux responsables distincts ont été nommés, respectivement Ralph Gilles et Fred Diaz. Priorité est donnée au développement de nouveaux modèles pour enrayer la chute des ventes.

Nous vous recommandons

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Du 21 août au 11 septembre prochains, les navigateurs de La Solitaire du Figaro s'affronteront dans les eaux de l'Atlantique et de la Manche. Pour les opérations logistiques, le constructeur japonais répond présent avec une flotte d'une...

09/08/2022 | HybrideFlottes
Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Événement

Paris Automotive Week : Le constructeur chinois BYD confirme sa participation au Mondial de Paris

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Dieselgate : Stellantis (Fiat Chrysler Automobiles) condamné à 300 millions de dollars d'amende aux États-Unis

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Vu sur les réseaux sociaux

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Plus d'articles