Fin de partie de l'essence et du diesel en 2035 officialisée par l'Union européenne

Fin de partie de l'essence et du diesel en 2035 officialisée par l'Union européenne

La trajectoire zéro émission en 2035 est officiellement actée au sein de l'Union européenne.

Plus personne ne doutait que le paquet climat européen « Fit for 55 » puisse être remis en question. Le Conseil et le Parlement européen ont officiellement validé la trajectoire de réduction de 100 % des émissions de CO2 en 2035, soit la fin de la commercialisation des véhicules thermiques essence et diesel. 

Le 27 octobre 2022, le Conseil et le Parlement européen ont annoncé que les pays membres de l'Union européenne étaient parvenus à un accord pour appliquer la trajectoire « Fit for 55 » proposée par la Commission européenne depuis 2021.

Zéro émission de CO2 en 2035

L'accord porte sur une réduction de 55 % des émissions de CO2 en 2030 pour les véhicules neufs, tant pour les voitures particulières que les utilitaires par rapport aux émissions de 2021. Puis de 100 % de ces mêmes émissions en 2035. Ce qui valide la fin de partie pour le véhicule thermique essence et diesel. Cette décision est historique dans la mesure où l'Union européenne est le seul continent a prendre cette décision aussi radicale de fin du thermique.

« Tout miser sur l'électrique fait frémir »

« Fin de partie. Une autre est déjà largement engagée, commente Xavier Horent, délégué général de Mobilians. Pour le meilleur ou pour le pire. Prenons le meilleur, et prenons la route d’un nouveau départ avec réalisme. Clairvoyance européenne, cependant, avec une première étape intermédiaire fixée à 2025, et une seconde en 2030 ». Et d'ajouter : « Tout miser sur l’électrique, érigé en "solution unique" fait frémir car tout monopole technologique n’est pas sans danger. Ce pari très audacieux est loin d’être gagné ! »

Les véhicules électriques à batteries ou hydrogène comme solution unique

Pour parvenir à cet objectif, l'Union européenne valide l'usage unique du véhicule électrique à batteries ou à propulsion hydrogène. L'accord maintient par ailleurs « l'amendement Ferrari » qui permet aux constructeurs, commercialisant moins de 10 000 véhicules par an, de s'exonérer de ces règles jusqu'en 2035.

Aucune transition avec l'hybride en 2035

En revanche, le véhicule hybride, rechargeable ou auto-rechargeable, a clairement été rejeté de cet accord, alors que comme le gouvernement français et le président de la République française, Emmanuel Macron, laissaient espérer le contraire encore l'an passé. Cette décision est clairement un échec pour le gouvernement français qui n'aura pas su infléchir la position européenne.

Clause de revoyure en 2026 et fonds de transition

Une clause de revoyure a été décidée pour 2026 afin de faire le point sur les évolutions technologiques et la trajectoire zéro émission pour 2035. D'ici à 2025, la Commission développera une méthode de calcul des émissions de CO2 sur l'ensemble du cycle de vie des voitures particulières et des utilitaires. Ce qui ouvre également la voie à la création d'un fonds de soutien européen pour aider la filière automobile en Europe et soutenir les emplois. Une mesure qui concerne 13 millions de salariés en Europe et répond à une précédente demande du Parlement européen.

Nous vous recommandons

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Nouvelle manière de « consommer de la mobilité », l'abonnement automobile débarque parmi les offres du constructeur français Citroën. Une proposition à laquelle sont éligibles trois modèles de la gamme avec une variété...

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Nissan réaffirme ses liens avec son réseau de distribution en France

Nissan réaffirme ses liens avec son réseau de distribution en France

TotalEnergies et Air Liquide s’associent sur l’hydrogène

TotalEnergies et Air Liquide s’associent sur l’hydrogène

Plus d'articles