Fin des véhicules thermiques : le Cecra continue de militer pour une mosaïque énergétique

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Fin des véhicules thermiques : le Cecra continue de militer pour une mosaïque énergétique

Le Cecra espère trouver un point d'inflexion vers un mix technologique pour remplacer les véhicules neufs thermiques.

© LeasePlan

Suite à la décision des ministres de l’Environnement des 27 États membres de l’Union européenne de mettre fin à la commercialisation des véhicules thermiques en 2035, le Cecra rappelle l’importance de la neutralité technologique pour réduire les émissions de CO2 et souligne l’impérieuse nécessité de changer de braquet pour le déploiement des infrastructures de charge.

Via un communiqué très factuel, le Cecra prend note de la décision des ministres de l’environnement des 27 États membres de l’Union européenne d’interdire la commercialisation des véhicules thermiques en 2035. Il remarque aussi deux aspérités : d’une part, l’exemption de cinq ans des obligations relatives au CO2 pour les constructeurs produisant moins de 10 000 véhicules par an, et d’autre part, l’ouverture à d’autres technologies alternatives que le 100 % électrique, à savoir les hybrides rechargeables et les carburants de synthèse, sous certaines conditions qui restent encore à préciser.

Entre partie de mille bornes et jeu d'échec

« Nous sommes convaincus qu’il faut prendre en compte une grande diversité de solutions technologiques permettant de réduire les émissions de CO2 et dans cette perspective, l’ouverture à des technologies comme l’hydrogène et les carburants de synthèse est une bonne chose », pointe Bernard Lycke, directeur général du Cecra. Et d’ajouter : « Il va aussi de soi que la transition vers des véhicules à zéro émission ne pourra être réalisée que si un vaste réseau d’infrastructures de charge est disponible. Nous pressons donc les États membres de l’Union européenne d’accélérer le déploiement de ces infrastructures pour assurer une transition fluide vers les véhicules à zéro émission, ce qui enverra aussi un signal clair aux consommateurs européens pour adopter ces technologies ».

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles