First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement

Saïda DJERRADA

Sujets relatifs :

, ,
First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement

First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement

L’enseigne du manufacturier Bridgestone profite de sa présence pour la première fois à Franchise Expo pour communiquer sur les axes de développement de son maillage.

Cent vingt nouveaux centres à l’horizon 2022. C’est l’objectif affiché de First Stop, présent pour la première fois au Salon Franchise Expo. L’enseigne, filiale de Bridgestone, entend accélérer le recrutement d’entrepreneurs pour atteindre à cette échéance 400 points de service. Alors que le réseau de pneumaticiens a ouvert vingt-six nouvelles franchises en 2018 et compte habituellement une vingtaine de nouveaux centres par an, First Stop souhaite doubler voire tripler cette cadence.

Pour ce faire, l’enseigne mise sur une offre d’outils et services enrichie. Dévoilée à ses adhérents à l’occasion de sa dernière convention annuelle, sa solution Co’Pilot permettrait aux ateliers un gain de temps de 30 % et des ventes additionnelles plus importantes de 10 %. Dans cette optique de développement, First Stop travaille par ailleurs à déployer des formations pour l’habilitation électrique de ses techniciens, le décalaminage moteur, l’installation de boîtiers de conversion au bioéthanol ou encore la mise en place d’une offre packagée pour le vitrage.

Diversifier ses services

Le réseau, qui vend un million de pneus par an, souhaite accroître la proportion de son activité maintenance/réparation, qui compte à ce jour pour 30 %. « À terme, nous aimerions que le pneumatique et l’entretien représentent chacun 50 % de nos activités » explique Laurent Champetier, directeur de développement et animation réseau, précisant que l’activité entretien est plus rémunératrice.

En outre, toujours dans l’optique d’étoffer son maillage, First Stop a déployé une nouvelle équipe dédiée au développement et à l’accompagnement des nouveaux membres. Elle aura notamment en charge de leur présenter toutes les offres de service de l’enseigne, parmi lesquelles Eurofleet Tyres & Services, développé par Bridgestone Retail auprès de ses trois enseignes pour répondre aux grands comptes.

« Notre force est notre souplesse. Bien qu’il faille un minimum d’engagement pour réussir, nous ne contraignons aucun de nos adhérents dans le choix de ses outils et services », commente Laurent Champetier. Pour rejoindre l’enseigne, il n’y a pas de droit d’entrée mais un contrat d’engagement qui impose au point de service à se fournir en pneumatiques du groupe Bridgestone à hauteur de 35, 45 ou 55 %. « En moyenne, le taux de fidélité se situe à 50 % sur l’ensemble du réseau », précise le dirigeant.

Nous vous recommandons

Journée de la filière automobile : Luca de Meo Renault estime que la France peut encore rattraper son retard

Journée de la filière automobile : Luca de Meo Renault estime que la France peut encore rattraper son retard

Dans une brillante allocution, Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, a pointé les lacunes actuelles de la France et de l’Europe, tout en estimant qu’il n’était pas trop tard pour retrouver une part importante de la...

26/10/2021 | FleetAftermarket
Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

Autopromotec 2022 : des exposants encore attendus

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

[Vidéo] Devenir un spécialiste de la reproduction de clés avec Silca

Castrol lance sa gamme Transmax pour transmissions

Castrol lance sa gamme Transmax pour transmissions

Plus d'articles