Five Star veut des carrossiers fins pilotes de leur activité

Five Star veut des carrossiers fins pilotes de leur activité

Plusieurs tables rondes ont permis d'aborder les sujets d'actualité du métier de carrossier.

© droits reserves

Five Star vient de fêter ses 30 ans dans le cadre de son congrès annuel. Les adhérents se sont retrouvés aux Arcs du 16 au 18 juin derniers pour faire un point sur l’enseigne, sur ses avancées et nouveautés. L’occasion pour la tête de réseau d’insister sur l’importance du suivi de l’activité au quotidien. Une étape incontournable, qui passe par l’adoption du portail digital Galaxy, rassemblant tous les outils indispensables, dont le logiciel de pilotage de la carrosserie Global Repair.

Le réseau Five Star a 30 ans. Un anniversaire fêté comme il se doit lors du congrès qui s’est déroulé aux Arcs du 16 au 18 juin derniers. Un événement annuel incontournable pour l’enseigne, qui profite de ce moment pour faire un point sur les grandes tendances du métier et les nouveautés proposées au sein du réseau. D’un congrès à l’autre, les projets se concrétisent et arrivent dans les carrosseries. Ainsi, le portail informatique Galaxy est devenu une réalité, afin de faciliter le quotidien des adhérents. « Depuis la fin octobre, nous avons intégré un nombre d’outils croissants sur Galaxy, comme les bases documentaires, le webshop ou encore les rendez-vous en ligne », explique Catherine Duyck, responsable marketing et services de Five Star. « L’idée est que cette plateforme soit un point d’entrée pour le carrossier, afin qu’il y trouve tout ce dont il a besoin », poursuit-elle. Un outil qui évite au professionnel de s’éparpiller sur plusieurs sites et donc de perdre du temps. « Les outils d’Axalta figurent également sur Galaxy, à l’image du Color Control Center et de Drivus, qui sont eux-mêmes interfacés avec Global Repair », remarque Catherine Duyck. Ce dernier logiciel figure également sur Galaxy et reste l’une des armes majeures de l’enseigne.

Global Repair inévitable

Global Repair est un logiciel de pilotage de l’activité et de la rentabilité d’une carrosserie développé par Romuald Rozet, dirigeant de CDR Group. Ce carrossier membre du réseau Five Star a créé son propre outil, avant que l’enseigne ne l’adopte. Depuis, Global Repair a convaincu 50 adhérents mais Five Star souhaite en faire un élément clé de son organisation et de celle de ses membres. « Nous avons annoncé que Global Repair serait obligatoire pour tous les nouveaux entrants dans le réseau dès septembre et que tous les adhérents devraient en être équipés avant la fin 2024 », souligne Alain Bessin, président du GIE Five Star. Une décision qui témoigne de l’évolution du marché de la carrosserie et de la nécessité d’aborder cette activité avec la plus grande rigueur. « Nous avons illustré l’utilité de ce logiciel en donnant la parole à plusieurs membres du réseau qui utilisent déjà Global Repair et qui ont des carrosseries de toutes dimensions. Chacun a expliqué les avantages qu’il tirait de cet outil », poursuit Alain Bessin. Des exemples qui ont sans doute marqué les esprits, puisque cette obligation n’a pas suscité de réactions négatives lors de ce congrès. « Cet outil est vraiment conçu pour toutes les carrosseries et orienté vers la performance de l’entreprise. Il permet de ne jamais rien oublier en facturation, par exemple, et surveille les marges les pièces, sur la main-d’œuvre et sur les ingrédients peinture. Le chef d’entreprise a accès à tous ces indicateurs et peut connaître sa marge par dossier ou par apporteur d’affaires notamment », détaille Alain Bessin. Un niveau de connaissance qui devient obligatoire pour assurer la rentabilité d’une carrosserie.

S’accorder autour des Adas

Ce congrès a également permis d’aborder la question de l’évolution technologique des véhicules. La généralisation des systèmes d’aide à la conduite (Adas) nécessite l’acquisition d’un équipement spécifique et la formation nécessaire. Cependant, les barèmes constructeurs ne reflètent pas le temps réel indispensable à leur calibration. Une problématique abordée lors d’une table ronde rassemblant réparateurs, experts et apporteurs d’affaires. « Nous pourrions nous entendre autour de forfaits raisonnables pour simplifier les choses », suggère Alain Bessin. Cette prise en charge par les assureurs motiverait de nombreux carrossiers à s’équiper afin de ne plus faire sous-traiter cette opération en concession. Une opération qui pourrait devenir obligatoire pour conserver un agrément chez certains apporteurs d’affaires. Un exemple représentatif de l’évolution d’un métier qui tend de plus en plus vers l’excellence. Un objectif qui est aussi celui de Five Star pour ses adhérents.

Nous vous recommandons

Le groupe Verbaere Automobiles fait ses premiers pas en Belgique

Le groupe Verbaere Automobiles fait ses premiers pas en Belgique

Après le levier de la mobilité douce sous l'entité Unripe, le groupe Verbaere Automobiles coche progressivement ses objectifs fixés pour 2030 en se rapprochant de Dex Easy Car Shopping, société spécialisée dans la vente de véhicules...

Le groupe de distribution automobile LG ouvre une nouvelle concession Mercedes-Benz

Le groupe de distribution automobile LG ouvre une nouvelle concession Mercedes-Benz

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Imaweb met l’accent sur l’e-réputation des distributeurs

Internet

Imaweb met l’accent sur l’e-réputation des distributeurs

Plus d'articles