FNA : Robert Bassols, bien décidé à défendre la place des artisans dans le paysage du SAV auto

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

FNA : Robert Bassols, bien décidé à défendre la place des artisans dans le paysage du SAV auto

FNA : Robert Bassols, bien décidé à défendre la place des artisans dans le paysage du SAV auto

Syndicaliste dans l’âme, Robert Bassols, nouveau président de la FNA, n’entend rien lâcher du combat que mène le syndicat depuis un siècle pour défendre les intérêts et la place des artisans de l’automobile au sein d’une filière du SAV automobile qui cherche à s’industrialiser.

Après 15 ans passés à la présidence de la FNA, Gérard Polo, qui a atteint l’âge limite imposé par les statuts de la Fédération, a passé le flambeau à Robert Bassols. « Je suis fier de passer la main à un homme de confiance, Robert Bassols. Chef d’entreprise, homme de terrain, défenseur des intérêts de nos professions, le nouveau président incarne les fondamentaux de la FNA. Il pourra compter sur le soutien de Aliou Sow, notre secrétaire général depuis 14 ans, et de son équipe d’experts » s’est exprimé Gérard Polo.

Après un long mandat, Gérard Polo se félicite de laisser à son successeur les clés d’un syndicat centenaire solide qui a gagné en représentativité et en proximité avec les professionnels. Pour le président sortant, la FNA, au travers son support et ses combats, a su préserver la vitalité et les intérêts des artisans de l’automobile qui représentent 96 % des entreprises de la branche. Sur ces 4 dernières années, le syndicat a gagné 40 % d’adhérents, portant leur nombre à plus de 4000. Une donnée essentielle alors que se joue cette année la mesure de la représentativité syndicale.

Parmi ses principales actions celles de défendre une position équilibrée des MRA face aux réseaux constructeurs, la protection du libre choix du consommateur en matière d’opérateurs après-vente et de faire en sorte que la transition écologique impacte de manière réaliste et efficiente les entreprises. La FNA s’est aussi montrée d’une précieuse aide dans l’accompagnement de ses adhérents face à la crise sanitaire.

C’est désormais à Robert Bassols, 64 ans, de poursuivre les missions de la Fédération avec un premier mandat de trois ans. « MRA puis agent de marque, je connais le métier dans toutes ses dimensions. Je prône le collectif et crois beaucoup aux synergies. Je me suis donc rapidement impliqué dans les organisations professionnelles pour représenter les intérêts de nos métiers. Aguerri à la présidence de structures associatives, jusque-là départementales et régionales, je relève aujourd’hui avec fierté le challenge national lancé avec la Présidence de la FNA » explique le nouveau président national.

Pour Robert Bassols, qui affiche une fibre syndicaliste forte, la feuille de route est claire, celle de durcir les positions de la FNA « et faire entendre la voix des artisans » pour pérenniser leur activité dans un secteur en forte mutation.

« Les combats menés par mon prédécesseur n’ont pas perdu de leur ferveur, notamment sur l’accès aux données techniques des véhicules qui restent bien gardé par les constructeurs. C’est l’un des premiers chevaux de bataille auquel je m’attèle avec détermination auprès des ministères car l’avenir de nos métiers est en jeu » commente Robert Bassols.

A cette fin, la FNA souhaite être le fer de lance d’une mobilisation collective de l’ensemble des opérateurs indépendants (réparateurs, distributeurs, équipementiers, éditeurs et hotlines techniques) pour remonter aux instances européennes des pratiques anticoncurrentielles et les cas de blocage à l’accès aux données techniques. « Il faut que cet accès aux données devienne une réalité. Elle est aujourd’hui incomplète et en retard » affirme Aliou Sow.

Sur la feuille de route de la FNA, aussi la volonté d’accroitre sa proximité avec les adhérents et leur apporter un accompagnement plus opérationnel dans leur quotidien. Pour y parvenir, la FNA souhaite accroitre son maillage régional et mieux se structurer dans les départements. Cet ancrage territorial plus fort doit permettre d’interagir plus fortement avec les acteurs locaux et les structures décisionnaires. Le développement des compétences est de même un sujet majeur avec comme thème central la digitalisation du SAV.

Nous vous recommandons

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

L’équipementier allemand intègre une nouvelle fonction SDA à son logiciel de diagnostic ESI[tronic] permettant aux ateliers avec une seule authentification d’accéder aux « Gateway » des constructeurs automobiles et donc aux...

75 bougies pour Schaeffler

75 bougies pour Schaeffler

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

La FNA apporte son assistance à la sphère LKQ-Van Heck Interpièces France

Plus d'articles