Ford et Ansys partenaires dans le développement de l’éclairage prédictif

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

, ,
Ford et Ansys partenaires dans le développement de l’éclairage prédictif

Le logiciel de simulation optique d’Ansys va permettre aux ingénieurs de Ford de valider les performances des phares dans un environnement virtuel et de réduire fortement les besoins en essais sur route.

© Ford / Ansys

Le constructeur américain, aidé du leader mondial de la simulation d’ingénierie, accélère le développement de la technologie de phares intelligents prédictifs. Objectif : proposer au plus vite sur ses modèles un éclairage performant capable d’améliorer significativement la conduite de nuit pour les automobilistes.

Ford teste de nouveaux phares intelligents utilisant la géolocalisation pour diriger de manière prédictive les faisceaux lumineux vers un virage, par exemple, avant que le conducteur ne s’y engage. Ce système permet d’améliorer la visibilité et d’optimiser le temps de réaction face aux dangers.

La contrepartie d’un tel dispositif comme de nombreux autres rentrant dans la famille des systèmes avancés d’aide à la conduite (Adas) c’est qu’ils doivent être testés en fonction d’un nombre croissant de scénarii. Des tests qui rendent le recours aux prototypes physiques et aux essais expérimentaux de plus en plus complexe.

Pour trouver une parade à ces besoins en essais sur route, chronophages et très coûteux, le constructeur s’appuie sur le logiciel AVxcelerate Headlamp d’Ansys, qui comprend un simulateur optique et un simulateur de conduite en temps réel permettant de créer différents scénarios de conduite de nuit très réalistes. Ainsi, les ingénieurs peuvent s’appuyer sur les résultats des simulations pour identifier les erreurs potentielles au plus tôt dans le processus de conception et améliorer les performances des phares bien avant la fabrication des prototypes.

« La précision prédictive des logiciels de simulation d’Ansys apporte de nombreux avantages à notre équipe, de la capacité à concevoir des scénarios de cas limites à la possibilité de réaliser des essais virtuels sur route dès le début de processus de conception », explique Michael Koherr, ingénieur de recherche en éclairage avancé chez Ford Europe. Et d'ajouter « Pouvoir évaluer les performances réelles du système d’éclairage dans un environnement entièrement virtuel nous permet d’identifier les axes d’amélioration de nos produits bien en amont de la phase des essais physiques. Ainsi, la simulation joue et continuera de jouer un rôle clé dans notre quête visant à rendre la conduite de nuit aussi facile et sûre que la conduite de jour. »

Nous vous recommandons

 La division Automotive Aftermarket de Schaeffler se dote d'un nouveau siège

La division Automotive Aftermarket de Schaeffler se dote d'un nouveau siège

L'équipementier vient d'inaugurer le nouveau siège de sa division Automotive Aftermarket situé à Francfort, en Allemagne.En charge de l'activité globale des pièces de rechange de Schaeffler, la division Automotive Aftermarket...

12/08/2022 | Schaeffler
Reparcar enrichit son catalogue de pièces reconditionnées

Reparcar enrichit son catalogue de pièces reconditionnées

BorgWarner s'empare de Rhombus Energy Solutions

BorgWarner s'empare de Rhombus Energy Solutions

Schaeffler affiche un chiffre d'affaires en hausse au premier semestre

Schaeffler affiche un chiffre d'affaires en hausse au premier semestre

Plus d'articles