Ford : la fête est finie pour la Fiesta

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ford : la fête est finie pour la Fiesta

La Fiesta devrait disparaître de la gamme de Ford avec l'entrée en production de la plateforme MEB, issue de la collaboration élargie avec Volkswagen.

© Charlie Magee / Ford

Regarde les petites voitures iconiques tomber… Ford va prochainement confirmer la fin de la production de la Fiesta, qui a été l’un des best-sellers en Europe durant plusieurs décennies. Le modèle est, il est vrai, en perte de vitesse depuis quelque temps. Et de surcroît déconnecté du plan stratégique de Ford.

Les jours de la Ford Fiesta sont comptés. En effet, si la direction de Ford Europe n’a encore rien confirmé, sauf Ford France via twitter, plusieurs sources, presse et analystes, évoquent la fin de la production du modèle en 2023. Une décision qui semble logique dans la mesure où le segment est en difficulté et peu compatible avec les surcoûts de l’électrification et où le groupe avait annoncé à plusieurs reprises un plan produits orienté sur les SUV.

La « petite » Fiesta fait trois fois moins bien que le SUV Puma en France en 2022

Sur les huit premiers mois de l’année 2022, les ventes de Fiesta ont dévissé de 45 % sur le marché européen, à 38 911 unités. En France, au cumul des trois premiers trimestres, le classement des ventes semble valider la stratégie du constructeur américain : 15 916 Puma, 8 117 Kuga, 4 940 Fiesta (58e vente des VPN) et 3 109 Focus.


Dans le périmètre des véhicules 100 % électriques, Ford enregistre 560 ventes de Mach-E en France. Au niveau européen, le SUV Kuga hybride rechargeable connaît un franc succès (23 000 ventes au premier semestre 2022).

L’abandon de la Fiesta est en cohérence avec les annonces stratégiques de Ford


« Il était envisagé que Ford Cologne poursuive la production de la Fiesta pendant encore un an en parallèle du nouveau modèle électrique, il semble plus logique que la Fiesta s’arrête dès le démarrage de la plateforme MEB », confie un expert qui rappelle que le sort de la Focus est aussi scellé sous sa forme actuelle. Elle devrait être remplacée par un crossover 100 % électrique proche du modèle Volkswagen ID.4, dans le cadre de la collaboration élargie entre les deux groupes.

Cette décision est en ligne avec les annonces de Stuart Rowley, président de Ford Europe en février 2021. Rappelant le plan d’investissement mondial de Ford sur l'électrification, à hauteur de 22 milliards de dollars, il avait précisé le plan de transformation des activités de la marque en Europe, notamment la conversion de la gamme VP au zéro émission pour mi-2026, via des modèles BEV ou PHEV, avant une bascule au 100 % BEV en 2030.Le site de Cologne avait aussi obtenu une enveloppe budgétaire de 1 milliard de dollars pour devenir un centre d’expertise électrique, avec la production d’un nouveau modèle électrique, voire deux. La marque Ford venait de renouer avec les profits en Europe au quatrième trimestre 2020 et visait une marge opérationnelle de 6 %.

Nous vous recommandons

Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

Pour parvenir à la neutralité carbone d'ici à 2040, Toyota mise sur les véhicules vertueux. La gamme électrifiée représente environ 66 % du total des ventes de Toyota en Europe en 2022.Dans le cadre de ses objectifs en matière de...

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

Plus d'articles