Ford va réévaluer ses ambitions en Europe

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ford va réévaluer ses ambitions en Europe

Ford revoit ses prévisions sur le marché européen et préfère renoncer à une subvention pour son usine de Valence, en Espagne.

© Ford

Ford annonce renoncer à des aides européennes pour développer sa production de voitures en Espagne. Le groupe américain ne remet pas en cause ses projets d’électrification dans l’usine de Valence, mais compte revoir ses ambitions sur le marché automobile européen.

Semaine sous tension pour Ford. Après avoir annoncé un plan social en Amérique du Nord et en Inde, le constructeur automobile américain renonce à des aides européennes obtenues pour augmenter la production de véhicules électriques en Espagne, dans l’usine d’Almussafes, à proximité de Valence. Il s’agit d’une enveloppe de 106,3 millions d’euros.

Des objectifs revus à la baisse ?

Ford est en train de réviser ses objectifs de production sur le marché européen et a préféré renoncer à cette subvention PERTE, pour ne pas se trouver confronté à un problème ultérieurement. S’il est difficile d’y voir un signal positif pour les activités de Ford en Europe, un porte-parole du groupe a immédiatement avancé que les projets en Espagne n’étaient pas remis en cause. Ils sont simplement recalibrés.

Verre à moitié vide

Les syndicats, UGT en tête, et les élus de la région ont aussi joué l’apaisement, évoquant un changement de rythme et non un changement de plans. Ils rappellent que les programmes d’électrification de l’usine d’Almussafes ne tiennent pas qu’à ce PERTE, tout comme l’ambition de Ford de devenir 100 % électrique en Europe en 2030.

Toutefois, d’autres voix s’élèvent pour pointer que l’électrification ne favorise pas le maintien de l’emploi dans l’industrie automobile et rappellent que le plan d’électrification de l’usine demeure très vague (allocation de modèles, volume, etc.).

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles