Forfait mobilités durables : où en sont les entreprises dans son déploiement ?

Forfait mobilités durables : où en sont les entreprises dans son déploiement ?

Forfait mobilités durables : où en sont les entreprises dans son déploiement ?

La première édition du baromètre du forfait mobilités durables vient d’être publié par Via ID et Ekodev. À date, environ 20 % des entreprises et collectivités françaises ont mis en place un tel mécanisme pour leurs salariés ou agents. Montant moyen accordé par collaborateur : 400 euros.

Le forfait mobilités durables est désormais réalité. Créé par la loi d’orientation des mobilités (LOM), ce nouveau dispositif permet aux salariés du privé et du secteur associatif comme aux agents des trois fonctions publiques d’obtenir une participation financière de leur employeur couvrant une partie des frais de déplacements domicile-travail (vélo, covoiturage, mobilités partagées).

Afin de mesurer l’adhésion des employeurs à cette mesure emblématique, l’État – en lien avec l’Ademe et le soutien de France Mobilités – a confié à Via ID [incubateur et accélérateur de startups de la mobilité, ndlr] et Ekodev, la création et la publication d’un baromètre du forfait mobilités durables, dont la première édition vient de paraître.

Démarrage timide

« L’objectif de cette démarche est de faire un état des lieux du déploiement du forfait auprès des employeurs français, d’identifier les leviers et les freins à son déploiement en cette période d’amorçage, dans le contexte sanitaire exceptionnel que nous traversons », rappelle le ministère de la Transition écologique, également en charge des Transports. Aussi, pour cette première édition, 1 200 répondants ont participé à l’opération et 1 047 organisations ont été sondées.

Comme attendu, le déploiement du forfait mobilités durable est encore timide. En effet, seules 20 % des organisations interrogées l’ont déjà déployé (soit 209 structures) pour leurs collaborateurs et « 11 % l’ont validé et vont le déployer dans les six prochains mois », apprend-on. Les entreprises et administrations les plus volontaristes en la matière ont franchi le pas afin d’inciter leurs collaborateurs « à l’usage de modes alternatifs à la voiture individuelle ».

Le montant moyen accordé par salarié est de 400 euros. Toutefois, 25 % des organisations sondées « vont au-delà de ce montant » . « Il apparaît que pour les organisations privées de moins de 250 personnes, le plafond moyen accordé est de 452 euros et pour les organisations privées de plus de 250 personnes de 214 euros. La majorité des entreprises a décidé de verser le forfait mobilités durables pour le vélo et le covoiturage sous forme d’un montant forfaitaire conditionné à la pratique plutôt que pour le remboursement de dépenses sur présentation de justificatifs », indique ce premier baromètre.

Nous vous recommandons

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

Le maire de la cité phocéenne a décidé de réduire le parc automobile municipal. Une manière de générer d'importantes économies mais aussi de réorganiser un service au sein duquel ont été pointées de nombreuses dérives.Benoît...

23/09/2022 | EconomieGestion de parc
Chargemap Business aide à la supervision du budget « recharge » des entreprises

En bref

Chargemap Business aide à la supervision du budget « recharge » des entreprises

Fatec lance ZFE Fleet Mapper pour simplifier la gestion des véhicules dans les ZFE

Fatec lance ZFE Fleet Mapper pour simplifier la gestion des véhicules dans les ZFE

WeNow va sensibiliser et former à l'éco-conduite près de 30 000 salariés

En bref

WeNow va sensibiliser et former à l'éco-conduite près de 30 000 salariés

Plus d'articles