Former aux techniques d’hier

Frédéric MARTY
Former aux techniques d’hier

Motul s'engage à soutenir la formation des jeunes aux techniques spécifiques aux véhicules de collection à travers sa fondation Motul Corazon.

© Motul

Le développement technologique des véhicules nécessite une montée en compétences des futurs professionnels. Dans le même temps, le maintien de connaissances et pratiques anciennes devient indispensable pour entretenir un large patrimoine roulant. Un secteur qui pèse un poids économique non négligeable sur le territoire.

Le monde du véhicule de collection représente un secteur économique important en France et en Europe. Sur le territoire, la dernière étude menée par la Fédération française des véhicules d’époque (FFVE) a chiffré l’écosystème du véhicule de collection à 4 milliards d’euros. Un volume élevé, qui regroupe toutes les activités liées à cet univers. Parmi ces dernières, figurent l’entretien et la restauration de ces véhicules, qui nécessitent souvent des connaissances et techniques spécifiques. Face au dynamisme du monde de la collection, il devenait primordial de transmettre un riche savoir-faire, qui touche à la fois à la mécanique, à la carrosserie, à la peinture et à la sellerie. Une initiative importante a eu lieu en février 2020, avec la signature d’une charte de parrainage entre le CNPA (Conseil national des professions de l’automobile) et la FFVE. Cette dernière se donnait pour objectif la mise en place de plusieurs certificats de qualification professionnelle (CQP). Un travail qui a abouti, malgré un contexte global difficile.

Quatre certificats lancés

Avec le concours de l’ANFA (Association nationale pour la formation automobile), la commission nationale paritaire de la branche des services de l’automobile a impulsé la création de quatre certificats de qualification professionnelle (CQP). Deux domaines de base ont été choisis pour ces formations : la mécanique et la carrosserie. Ainsi sont nés les CQP mécanicien réparateur de véhicules anciens et historiques et carrossier tôlier formeur de véhicules anciens et historiques. Pour compléter ces formations de base, deux autres CQP proposent un niveau expert dans ces deux domaines. Au cours de l’année 2020/2021, ces diplômes ont été mis en place au sein de quatre centres de formation agréés. Le Purple Campus d’Alès (Gard), le Garac à Argenteuil (Val-d’Oise), le CFA CMA à Arras (Pas-de-Calais) et le MFR de Saint-Martin-en-Haut (Rhône) ont accueilli les premiers élèves. Près de 37 candidats se sont répartis entre 28 mécaniciens et 9 carrossiers. Autant d’entreprises ont donc signé des contrats de professionnalisation pour accueillir ces apprentis. Ce nombre devrait augmenter dès 2022, grâce notamment à l’arrivée d’un nouveau partenaire : Motul.

Augmenter les formations

Le spécialiste du lubrifiant vient de signer un accord avec la FFVE pour soutenir la formation aux métiers du véhicule ancien par l’intermédiaire de sa fondation Motul Corazon. Fondée en 2011 sous l’égide de la Fondation de France, Motul Corazon est une fondation d’entreprise de dimension internationale. Elle soutient déjà une quarantaine de projets à travers le monde, qui visent à offrir une formation à des jeunes déscolarisés ou en difficulté. De manière naturelle, ces formations techniques sont souvent liées à l’automobile et à la moto. L’engagement de cette fondation auprès de la FFVE est donc un prolongement logique de son action. Motul Corazon apporte ainsi un soutien financier aux professionnels qui accueilleront des jeunes dans le cadre des formations liées aux véhicules de collection. Des spécialistes de chez Motul dispenseront une « masterclass » au cours de ces formations sur les lubrifications mécaniques. Egalement partenaire de la Fondation du patrimoine, Motul développera des projets communs de restauration de véhicules. Enfin, chaque élève recevra un kit de bienvenu et des invitations aux événements sponsorisés par Motul, comme le Tour Auto, Le Mans Classic, etc. Cette implication devrait favoriser l’élargissement des formations dans trois nouveaux établissements, dont notamment le CFAA de Mulhouse (Haut-Rhin), le CFA du Mans (Sarthe) et la CCI Tech d’Angoulême (Charente). Ces nouveaux centres devraient permettre d’accroître le nombre d’apprenants et de répondre aux besoins des entreprises spécialisées, souvent en recherche de collaborateurs.

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles