France 2030 : le CNPA prône un choc de compétitivité et de méthode

Christophe CARIGNANO
France 2030 : le CNPA prône un choc de compétitivité et de méthode

Le CNPA regrette que les services de l'automobile n'ont pas été directement associés à ce plan et ce malgré les demandes faites depuis plusieurs mois aux pouvoirs publics.

© Auto Infos

Le plan France 2030 présenté mardi par Emmanuel Macron « n'apporte pas les réponses attendues » pour développer les services liés à l'automobile, regrette le CNPA.

 

Le président de la République a dévoilé hier, mardi 12 octobre, les contours du plan baptisé France 2030. Sur les 30 milliards d'euros prévus pour ce plan d'investissement, près de 4 milliards d'euros seront consacrés à l'automobile et à l'aéronautique.

« Un manque de stratégie coopérative entre les constructeurs français »

Stigmatisant au passage le « manque de stratégie coopérative entre les constructeurs français », Emmanuel Macron a rappelé qu'il était essentiel de produire des véhicules en France : « Ce que nous ne voulons pas, nous, nation de l'automobile, c'est devenir la nation qui roulera le plus vert avec des voitures qui ne seront pas produites chez nous. Cela n'a aucun sens de faire ça ». Ce plan prévoit ainsi la production de 2 millions de véhicules électriques par an dans l'Hexagone. La création d'une filière européenne et française de semi-conducteurs est à l'ordre du jour, afin d'assurer l'indépendance industrielle des firmes françaises et européennes dans un contexte de concurrence internationale exacerbée.

La filière aval de l'automobile représentée par le CNPA regrette que les services de l'automobile ne soient pas directement associés à ce plan et ce malgré les demandes faites depuis plusieurs mois aux pouvoirs publics. « Le plan France 2030 n’apporte pas les réponses attendues. Sans action collective, il ne peut y avoir succès collectif dans les défis sociaux, environnementaux et économiques qui se posent à notre Nation », explique le syndicat de Meudon dans un communiqué.

« Il faut un choc de compétitivité et un électrochoc de méthode »

« C'est une allocution de très haut niveau qui fixe un cap stratégique à la Nation, réagit Xavier Horent, délégué général du CNPA. L’automobile y est présente comme un actif stratégique à préserver. C’est l’essentiel et le CNPA s’emploiera à constituer un levier positif et efficace de transformation. À cet égard, l’exécutif devra réaliser un choc de compétitivité et un électrochoc de méthode pour réussir en moins de dix ans un changement global de paradigme. Il faut une stratégie opérationnelle globale et les services doivent y être embarqués. C’est absolument indispensable, et c’est la responsabilité des pouvoirs publics de le comprendre et de le rendre possible. Nous sommes prêts, sans masquer toutes les difficultés à résoudre et les doutes à lever. Il faut une dynamique et nous y participerons ! »

Nous vous recommandons

Stellantis et LG Energy Solution vont bâtir une nouvelle gigafactory en Amérique du Nord

Stellantis et LG Energy Solution vont bâtir une nouvelle gigafactory en Amérique du Nord

Le groupe automobile Stellantis et le coréen LG Energy Solution ont signé un accord en vue de construire une gigafactory en Amérique du Nord. La mise en service de cette usine de production de batteries lithium-ion, d'une capacité de 40...

LeasePlan publie un nouveau livre blanc sur l'électrification des flottes

LeasePlan publie un nouveau livre blanc sur l'électrification des flottes

Hyvia by Renault ouvre un nouveau chapitre pour ses VUL à hydrogène

Hyvia by Renault ouvre un nouveau chapitre pour ses VUL à hydrogène

Shell développe les partenariats autour de son hub de recharge parisien

Shell développe les partenariats autour de son hub de recharge parisien

Plus d'articles