France Pare-Brise forme les demandeurs d’emploi

France Pare-Brise forme les demandeurs d’emploi

Cette première expérience est un test. L'enseigne souhaite la reproduire au niveau national.

Alors que les métiers du vitrage peinent à recruter, l’enseigne France Pare-Brise a déployé, en collaboration avec Pôle emploi et l’Opco Mobilités, une première session de formation destinée aux demandeurs d’emploi.

Alors que les métiers du vitrage souffrent d'une pénurie de main-d'œuvre sans précédent, France Pare-Brise vient de clôturer une première session du dispositif « préparation opérationnelle à l'emploi », un programme de formation préalable à l'embauche mis en place avec Pôle emploi. Cette opération a permis à une dizaine de demandeurs d'emploi d'acquérir les compétences pour devenir un technicien du vitrage.

« La formation a été conçue selon les besoins identifiés des centres. Les élèves ont été formés à l'ensemble des techniques de changement de pare-brise, plus spécifiquement au matériel des centres qu'ils ont désormais rejoints », explique l’enseigne de vitrage.

Après avoir identifié les besoins, les candidats potentiels ont été accueillis au sein d'une première session de présentation. Ceux ayant confirmé leur intérêt ont été reçus en entretien individuel. Enfin, les personnes sélectionnées ont été présentées aux centres recruteurs. La formation s'est ensuite déroulée en six semaines et l'embauche en CDI a été immédiate.

« Aucune qualification n'est requise mais nous cherchons des personnes qui soient en phase avec les valeurs de notre groupe et des adhérents. Pour ce qui est de la formation, notre centre de formation à Colombes, nous offre cette facilité », souligne Dominique Messana, responsable formation chez France Pare-Brise. L’école de l’enseigne de vitrage est certifiée Qualiopi ce qui permet des formations intégralement prises en charge financièrement par les différents opérateurs de compétences (Opco) ou encore Pôle emploi.

Cette première expérience est un test que l'enseigne souhaite reproduire au niveau national. « Nous ferons le point avec nos adhérents et les recrutés dans les prochaines semaines pour avoir un retour d'expérience. Il faudra ensuite identifier les besoins par secteur et prendre contact avec Pôle emploi au niveau local », conclut Dominique Messana. Une centaine de postes sont à pourvoir au sein de l'enseigne aux 500 centres.

Nous vous recommandons

François Mondello, patron de la FFEA, souhaite une expertise durable et responsable

François Mondello, patron de la FFEA, souhaite une expertise durable et responsable

Dans le cadre d’une tribune à destination des experts en automobile, François Mondello appelle la profession à exercer de manière durable et responsable... à la demande des assureurs.Dans le cadre de la présentation de ses vœux à...

03/02/2023 | Expertise
Mobilians et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’unissent pour le recrutement dans les services de l’automobile et de la mobilité

Mobilians et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s’unissent pour le recrutement dans les services de l’automobile et de la mobilité

Wessels+Müller arrive en Italie

Wessels+Müller arrive en Italie

Autobacs accompagne les clients des voitures dites « classiques »

Autobacs accompagne les clients des voitures dites « classiques »

Plus d'articles