Freinage : Otto Zimmermann défend son savoir-faire

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Freinage : Otto Zimmermann défend son savoir-faire

Otto Zimmermann produit environ 3,3 millions de disques de frein par an.

© Otto Zimmermann

Composants d’apparence simple, les disques de frein, organes essentiels à la sécurité, sont de plus en plus technologiques et complexes à produire comme l’explique l’équipementier allemand spécialiste du freinage, Otto Zimmermann, qui défend un savoir-faire de qualité depuis six décennies.

Le disque de frein est un composant essentiel à la sécurité. Négliger sa qualité est une erreur. Car les exigences en matière de disques n'ont cessé d'augmenter au fil du temps et, en matière de production, la précision reste un défi. S’il y a quelques années la plupart des disques étaient pleins, la majorité d’entre eux sont aujourd'hui équipés de canaux de ventilation. Les disques deviennent donc bien plus complexes à produire mais aussi plus grands. Il y a vingt ans, le diamètre moyen était d'environ 28 cm contre 34 cm de nos jours.

Par conséquent, le processus de fabrication prend plus de temps. Aussi, plus les surfaces à usiner sont grandes, plus il devient difficile de respecter les tolérances requises, notamment au niveau de planéité qui doit être parfaite. Et c’est sans parler des disques composites, destinés aux véhicules lourds et puissants, qui réclament un processus de fabrication nettement plus complexe. Ces opérations de fabrication sont soumises à des spécifications de tolérance, « souvent plus strictes que celles spécifiées par les constructeurs automobiles chez Otto Zimmermann », indique le fabricant.

Ces évolutions conduisent les fabricants premium à faire évoluer leur outil de production. C’est le cas d’Otto Zimmermann qui explique vérifier un à un l’équilibrage de tous ses disques produits et, si nécessaire, les équilibre au moyen d'une rainure de fraisage précise. « Jusqu'à récemment, tous les disques de frein ventilés devaient être transportés vers les fraiseuses d'équilibrage dans une autre partie de l'usine. Aujourd'hui, une configuration d'usine améliorée et optimisée, associée à des systèmes de convoyage automatisés de pointe, permet un équilibrage entièrement intégré et automatisé juste après le processus d'usinage. Cela minimise les distances de transport, la manipulation des produits et accélère l'ensemble du processus », précise l’industriel.

Une production intégrée

La production de disques de frein exclusivement dans son usine de Sinsheim, en Allemagne, peut être considérée comme un avantage si on part du principe que la fabrication, l'entreposage et les ventes depuis un site unique augmentent la traçabilité des produits fabriqués. « Chaque jour, nous voyons comment nos disques de frein sont fabriqués et comment les matières premières arrivent des fonderies en Allemagne et en Europe. Cela soutient nos efforts pour représenter la marque Zimmermann comme Made in Germany dans le monde entier », explique le fabricant qui produit environ 3,3 millions de disques de frein par an. En optimisant les processus, en renouvelant constamment ses machines et en utilisant de nouveaux outils, l'entreprise est en mesure de maintenir cette cadence de production même face à des temps de traitement accrus et à la complexité des produits.

En plus des pièces de rechange standard, l'entreprise familiale Otto Zimmermann développe également des disques de frein destinés au sport automobile et au tuning. Aujourd'hui, le programme de production comprend approximativement 4 000 références de freins différents, vendus via des grossistes et des revendeurs spécialisés dans plus de 60 pays à travers le monde.

Nous vous recommandons

Vitrage : une année 2022 « exceptionnelle » pour France Pare-Brise

Vitrage : une année 2022 « exceptionnelle » pour France Pare-Brise

Le spécialiste de la réparation de vitrage, France Pare-Brise, tire un bilan extrêmement positif de l’activité 2022, en croissance de 14 %. La part des clients professionnels fait un bon de 22 %.En toute transparence, le réseau de...

27/01/2023 | CarrosserieVitrage
Pneumaclic met l'accent sur le service client

Pneumaclic met l'accent sur le service client

Recyclage : Indra exporte son savoir-faire

Recyclage : Indra exporte son savoir-faire

Mobilians veut stimuler le jeu collectif en 2023

Mobilians veut stimuler le jeu collectif en 2023

Plus d'articles