Fujitsu France adopte une flotte électrifiée avec Ask

Fujitsu France adopte une flotte électrifiée avec Ask

Ask apportera aussi son expérience à Fujitsu pour le déploiement du crédit mobilité.

© Ask

La branche française du fabricant de produits électroniques japonais se constitue un parc automobile de véhicules hybrides ou électriques. Pour l’accompagner dans cette démarche et optimiser ses TCO, l’entreprise a fait appel au fleeter Ask.

La société de services numériques Fujitsu France s’est engagée dans une transition énergétique de sa flotte avec des motorisations hybrides (non rechargeables) et 100 % électriques. Alors que sur ses 330 collaborateurs de Fujitsu France, 150 bénéficient d’une voiture de fonction et roulaient à 60 % en diesel et à 40 % en hybrides classiques, « nous avons réfléchi à notre nouvelle politique automobile dans le but de basculer progressivement en 100 % zéro émission », justifie Philippe Legrand, directeur avant-vente de Fujitsu France. Des voitures sélectionnées parmi les marques premium, notamment des Tesla, des Skoda Enyaq ou des BMW i4, car les collaborateurs adoptant ces véhicules à faibles émissions bénéficient d’une montée en gamme.

Verdir la flotte et faire des économies

Pour opérer cette conversion, Fujitsu France s’est adressé à l’expert de la gestion de flotte déléguée ASK. Affichant l'objectif « d’accompagner [l'entreprise] vers un parc à 100 % électrique, par étapes et sans contraintes » et « d’améliorer l’expérience collaborateurs grâce à nos outils digitaux », le groupe, fondé par Fabien Dieu, a d’abord remis à plat la politique mono-loueur qui était en vigueur au sein de Fujitsu France. « Nous nous sommes interrogés ensemble afin de construire une cartographie des usages et définir les véhicules propres les mieux adaptés à chaque profil de collaborateurs », explicite en effet le CEO de Ask.

De ce fait, la signature de contrats avec trois loueurs longue durée différents a stimulé la concurrence et permis d’obtenir des loyers plus compétitifs. Ask a également travaillé sur d’autres leviers de TCO tels que la fiscalité, les pneumatiques ou les frais de remise en état. Les gains financiers obtenus sont ensuite réinvestis pour amortir le surcoût des nouvelles motorisations vertueuses, « à TCO constant », précise le tandem Fujitsu/Ask.

Ask s’inscrit en soutien du crédit mobilité

Fort d’un parc d’environ 1 000 véhicules en gestion depuis sa création en 2020, le fleeter Ask renforcera également son intervention auprès de Fujitsu France par un suivi de l’évolution du marché automobile, ce qui permettra d’intégrer des nouveautés tous les six à neuf mois et d’optimiser des frais de restitution. Enfin, Ask apportera son expérience au déploiement du crédit mobilité, dispositif de plus en plus répandu et qui a pour but, à terme, de remplacer partiellement ou totalement la voiture de fonction.

Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

FMMC : Des flottes plus chères

FMMC : Des flottes plus chères

Une flotte de Hyundai Santa Fe PHEV pour les équipes GPIS

Une flotte de Hyundai Santa Fe PHEV pour les équipes GPIS

Le Tour de France Femmes roule (aussi) en Skoda

Le Tour de France Femmes roule (aussi) en Skoda

Plus d'articles