« GAC Technology continue de bien grandir ! », se félicite Matthieu Echalier

« GAC Technology continue de bien grandir ! », se félicite Matthieu Echalier

« GAC Technology continue de bien grandir ! », se félicite Matthieu Echalier

À Lyon, au sein de GAC Technology, la mise sous cloche répétée du pays ces dix-huit derniers mois a permis de pousser les murs (en occupant 200 m2 supplémentaires de locaux), de renforcer les équipes, de lancer de nouveaux chantiers et de peaufiner des projets qui étaient prêts à voir le jour, résume Matthieu Échalier, le directeur général de l’entreprise.

« Traditionnellement, les premiers mois d’une année : janvier, février, mars sont très calmes puis ça bouge ensuite. C’est cyclique. Mais en 2020, la pandémie de Covid-19 est passée par là et à tout bouleversé, se remémore Matthieu Echalier, le directeur général de GAC Technology. Il a alors fallu gérer les équipes, basculer en télétravail, mettre en place de nouveaux modes de communication tout en restant disponibles pour les clients et préparer l’avenir car, en période de crise, il faut être prêt à la reprise ! ». Si l’activité s’est assez logiquement ralentie, l’entreprise lyonnaise a tout de même embauché 17 collaborateurs au cours de cette année particulière et vu son chiffre d’affaires croître de 4 %. « Je n’ai pas à me plaindre en tant que financier : la santé de l’entreprise est bonne », reconnaît Matthieu Echalier qui avait d’ailleurs renoncé à souscrire au Prêt garanti par l’État (PGE).

« En 2020, on a pu avoir une autre relation avec nos clients avec davantage de temps libre pour échanger en “one-to-one” ou proposer des formations personnalisées mais aussi anticiper sur la sortie de crise en organisant quatre relais de croissance », détaillait-il encore face à ses clients, partenaires et invités fin juin, dans l’enceinte du Fort de Vaise, à l’occasion des Universités GAC. De nouvelles activités ou de nouveaux services proposés qui se traduisent, une fois encore pour l’éditeur de logiciel par de nouvelles embauches en 2021. À fin juin, 17 nouveaux collaborateurs avaient déjà rejoint l’entreprise et d’autres le feront sûrement au cours de l’année. Oui, « GAC Technology a beaucoup grandi et continue de grandir mais grandit bien », commente avec fierté mais non sans humilité le dirigeant, qui apprend à davantage déléguer et à moins s’investir dans tous les projets développés dans ce que l’on peut déjà appeler une année faste.

Internationalisation et data…

« Cette année est dingue en termes de prises de commandes ! La dynamique est hyper-positive depuis janvier et on bat des records de commandes », s’enthousiasme le directeur général. À l’issue du premier semestre 2021, 37 000 nouveaux véhicules ont été signés par ses équipes, c’est-à-dire désormais entrés dans la solution logicielle de gestion de flotte GAC Car Fleet. Soit autant que sur l’ensemble de l’année 2019, en sachant que d’autres commandes (représentant plusieurs dizaine de milliers de véhicules) devraient être concrétisées dans les mois à venir.

En parallèle, l’éditeur de logiciel vient d’améliorer encore sa proposition avec la sortie d’une centaine d’évolutions dont beaucoup d’innovations autour du thème du verdissement des flottes : un widget pour calculer les quotas de « véhicules à faibles ou très faibles émissions » imposés par la loi LOM lors des renouvellements de parcs, le classement des véhicules par vignette Crit’Air, l’identification des véhicules roulant dans des ZFE, etc.).

Cette année est également marquée par l’internationalisation de GAC Technology. En gestation depuis 2018, ce projet a nécessité un peu de temps afin de cibler correctement les pays réceptifs aux services développés par l’entreprise. Ainsi, dès septembre, un salarié représentera la société lyonnaise en Espagne avec la triple mission d’assurer de la visibilité à la marque, de signer quelques contrats et d’assurer la formation des gestionnaires locaux et l’après-vente. Outre l’Espagne, ont été retenus comme terrains d’expansion le Benelux et l’Italie. Ce qui a nécessité quelques développements pour adapter l’outil aux langues parlées dans ces pays mais aussi et surtout aux fiscalités et réglementations propres à chacun.

Un autre volet de la future croissance de GAC passe par l’exploitation de datas. « L’idée est venue en discutant avec un client qui souhaitait comparer son parc et le coût de certaines de ses prestations avec des entreprises de même taille ». En exploitant les données remontées l’idée est de fournir, à la demande, des éléments de référence (sinistralité, coûts, émissions moyennes, …) par rapport aux marché c’est-à-dire aux autres parcs roulants. Cette nouvelle activité a donné naissance à une nouvelle entité – Iateract – amenée à voler de ses propres ailes.

… gestion immobilière et ressources du salarié

Enfin, depuis une dizaine d’années, aux côtés des activités automobiles de GAC Technology cohabitent des activités de gestion immobilière avec le logiciel GAC Immo Fleet comme la gestion des baux, des contrats d’assurance, de la sécurité incendie, des occupants etc… « Cette activité se développant davantage, l’équipe affectée a été regroupée dans l’extension de nos locaux. Nous en avons profité pour filialiser cette compétence sous l’entité GAC Real Estate Software », annonce Matthieu Echalier.

En parallèle, GAC a également donné naissance à Fleezy, une nouvelle entité chargée de la gestion des biens et des ressources en entreprise. Soit les badges d’accès aux bâtiments, les ordinateurs, les téléphones, les abonnements divers, etc. « L’idée est d’assurer un suivi des biens mis à disposition des salariés : quoi ? quand ? combien ? ». Une activité amenée, elle aussi, à croître dans les prochains mois.

GAC Technology en bref
  • Entreprise fondée en 2007
  • Compétences : gestion de flotte, immobilier
  • Environ 350 clients en France
  • 700 000 € de résultat net en 2020
  • 5,6 M€ de chiffre d’affaires en 2020

Article initialement publié dans le n°298 (septembre 2021) de L’Automobile & L’Entreprise

Nous vous recommandons

Des Alfa Romeo Quadrifoglio pour la police de Dubaï

Vu sur les réseaux sociaux

Des Alfa Romeo Quadrifoglio pour la police de Dubaï

Jean-Philippe Imparato, le nouveau patron d'Alfa Romeo, a récemment indiqué avoir livré un exemplaire de la berline Giulia et du SUV Stelvio dans leur déclinaison la plus puissante (exception fait de l'exclusive GTA) à la police de...

Hertz commande 100 000 Tesla

En bref

Hertz commande 100 000 Tesla

L'Ugap développe la vente en ligne de véhicules légers

L'Ugap développe la vente en ligne de véhicules légers

AD lance AD Connect pour les flottes professionnelles

AD lance AD Connect pour les flottes professionnelles

Plus d'articles