Garrett Motion devrait passer sous le contrôle du fonds KPS

Alexandre Guillet

Sujets relatifs :

, ,
Garrett Motion devrait passer sous le contrôle du fonds KPS

Garrett Motion devrait passer sous le contrôle du fonds KPS

Placé sous la loi des faillites américaine, Garrett Motion va devoir renoncer à son indépendance et sera racheté par KPS Capital Partners. La transaction porte sur 2,1 milliards de dollars.

Garrett Motion et KPS Capital Partners ont signé un accord qui ouvre la voie à l’acquisition de l’équipementier suisse par le fonds américain, sous réserve des autorisations officielles d’usage. Depuis la scission de Honeywell, Garrett Motion doit composer avec un lourd endettement, et la structure financière du groupe n’a pas résisté aux ravages de la crise du Covid. Pour préparer cette opération, Garrett Motion a sollicité d’être placé sous la loi des faillites américaine, le fameux « Chapter Eleven », et devrait en sortir au début de l’année 2021, ce qui rendra officiel le closing.
Garrett Motion va pouvoir poursuivre ses activités en attendant le rachat, car KPS apporte son soutien financier avec un pool de banques composé de Citi, UBS Investment Bank, Crédit Suisse et BNP Paribas. Les rôles de conseiller financier de l’opération ont été confiés à UBS Investment Bank et Crédit Suisse.

Assurer les développements technologiques

« Cette proposition de transaction offrira une structure capitalistique et le soutien d’un investisseur institutionnel pour assurer notre viabilité à long terme. Elle renforcera les fondations de Garrett pour une nouvelle période de croissance. Notre objectif est d’émerger de ce processus début 2021 avec une position financière renforcée, un nouvel actionnaire engagé à nos côtés, de nouvelles ressources et une énergie renouvelée » déclare Olivier Rabiller, président-directeur général de Garrett. Des ressources cruciales pour assurer le développement de solutions de pointe dans les technologies de turbocompresseur, les technologies électriques et les véhicules connectés. Autant d’innovations indispensables pour les futurs véhicules de l’industrie automobile.

D’autres opérations de concentration à venir dans le secteur équipementier

De son côté, Raquel Vargas Palmer, directrice associée de KPS Capital Partners, se réjouit de cette acquisition et rappelle que son groupe a déjà une expérience solide des investissements dans le secteur automobile.
« Après Shiloh et Novares, c’est la troisième procédure de Chapter Eleven dans un secteur des équipementiers très chahuté. Et d’autres opérations de concentration sont à venir » glisse Matteo Fini, directeur exécutif chez IHS Partner.

Nous vous recommandons

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

Bosch simplifie l’accès aux données sécurisées des véhicules

L’équipementier allemand intègre une nouvelle fonction SDA à son logiciel de diagnostic ESI[tronic] permettant aux ateliers avec une seule authentification d’accéder aux « Gateway » des constructeurs automobiles et donc aux...

75 bougies pour Schaeffler

75 bougies pour Schaeffler

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

Lesjöfors Automotive veut légitimer le marché des ressorts de suspension

Opisto et GT Motive signent un partenariat afin de faciliter l'accès à la pièce de réemploi

Opisto et GT Motive signent un partenariat afin de faciliter l'accès à la pièce de réemploi

Plus d'articles