General Motors : réduction à venir de 15 % des effectifs

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

General Motors : réduction à venir de 15 % des effectifs

General Motors : réduction à venir de 15 % des effectifs

Grâce à cette réduction de la masse salariale, le premier constructeur automobile américain espère économiser six milliards de dollars d’ici à la fin 2020.

« Les mesures que nous prenons aujourd’hui nous permettent de poursuivre notre transformation pour être plus agiles, résistants et profitables, garantit la PDG de l’entité, Mary Barra, citée dans un communiqué. Nous sommes conscients du fait qu’il nous faut anticiper les changements du marché et les goûts des consommateurs pour que notre entreprise soit bien positionnée pour connaître le succès sur le long terme ». C’est en ces termes que General Motors a annoncé hier, lundi 26 novembre, sa volonté de supprimer courant 2019, 15 % des emplois du groupe, et ce, en cessant la production de sept sites : un à Oshawa au Canada, quatre aux États-Unis (deux dans l’Ohio, un dans le Maryland et le dernier à Detroit) et deux en dehors de l’Amérique du Nord, mais GM n’a pas encore précisé lesquels. En décembre 2017, selon le dernier décompte disponible, GM employait 180 000 personnes dans le monde. Cette réduction de la masse salariale devrait permettre à la société de réaliser 6 milliards de dollars d’économies avant la fin 2020. Le constructeur américain a également précisé que ces actions allaient peser sur les performances financières du dernier trimestre de 2018 et le premier de 2019. Le montant de la charge exceptionnelle s’élèvera entre 3 et 3,8 milliards de dollars. Face à ce bouleversement, Mary Barra a insisté sur la volonté de GM d’investir dans le secteur des véhicules autonomes ou électriques, à un moment où le marché automobile nord-américain va ralentir.

Si cette annonce a provoqué la colère du président américain, Donald Trump et celle de Justin Trudeau, Premier ministre canadien, les investisseurs ont quant à eux apprécié la nouvelle : l’action GM s’envolait de près de 5 % peu avant la clôture.

Nous vous recommandons

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Sur un marché français des véhicules légers neufs toujours en souffrance, les valeurs sûres parviennent à conserver leur pré carré et la joute entre Peugeot 208 et Renault Clio reste âpre.Le marché français des VPN continue de...

Le marché automobile français encore à l'arrêt en novembre 2021

Le marché automobile français encore à l'arrêt en novembre 2021

Stampyt appelle à la révolution

Stampyt appelle à la révolution

Dacia Jogger : des tarifs dès 14 990 euros

Dacia Jogger : des tarifs dès 14 990 euros

Plus d'articles