Événement

Gestionnaires de parc : l’heure de réduire le nombre de vos véhicules ?

Alexandre Guillet
Gestionnaires de parc : l’heure de réduire le nombre de vos véhicules ?

© L'Automobile & L'Entreprise

Si cela peut sembler un brin provocateur, pour sa réunion de rentrée, le Fleet & Mobility Managers Club s’est intéressé à l’opportunité de réduire la taille des flottes de véhicules de fonction. Une question d’actualité à l’heure où la crise sanitaire a profondément modifié l’organisation du travail, institutionnalisant souvent le télétravail dans les entreprises. En outre, sous l’effet de différentes crises, notamment énergétiques, l’enjeu de la maîtrise des coûts se fait encore plus aigu.

Dans un premier temps, Laurent Hecquet, directeur général du MPEA MAP au sein de la Fédération française de l’expertise automobile, souligne que cette interrogation vient précisément questionner les entreprises et leur organisation sur leur capacité à traiter un sujet transverse. « En effet, un plan de mobilité employeur est un véritable sujet stratégique, qui couvre plus que jamais tous les volets du développement durable : économique, environnemental et social. Pour fonctionner, il a besoin de dialogue entre de nombreux services, la direction des achats, la direction financière, les ressources humaines, le gestionnaire de parc bien sûr, etc. Ces différents services se parlent-ils vraiment ? », lance-t-il, avant de poursuivre en se tournant vers l’assemblée : « Et au préalable, en tant que gestionnaires de parc, avez-vous simplement posé la question suivante aux collaborateurs : avez-vous vraiment besoin d’un véhicule de fonction ? ». Une entrée en matière qui recueille les faveurs de l’assemblée qui semble reconnaître que la route peut être longue pour prendre des décisions complexes.

Le potentiel du crédit mobilité

Pour William Ithier, directeur business development chez ALD Automotive, la question est pertinente et l’approche de la mobilité doit aussi s’appliquer aux collaborateurs non éligibles à un véhicule de fonction. Pour les collaborateurs éligibles à un véhicule de fonction, les choses évoluent et certains manifestent le souhait d’opter pour d’autres modes de transport, des mobilités douces notamment. La congestion des centres-villes n’y est pas étrangère, surtout que beaucoup d’agglomérations accordent moins d’espace aux automobiles. C’est donc surtout une problématique urbaine. « En outre, les jeunes collaborateurs n’ont pas tous leur permis de conduire et dans le cas de certains couples, on se retrouve avec deux véhicules de fonction, deux Peugeot 3008 par exemple, ce qui n’est pas forcément le plus utile. Il revient au gestionnaire de parc d’identifier ces situations dans un premier temps, puis de proposer des alternatives, en prenant soin à ce qu’elles soient positives et perçues comme telles », souligne-t-il. Il privilégie volontiers le Crédit mobilité au Forfait mobilités durables, mettant en avant qu’il offre un volet fiscal intéressant. Tout en précisant qu’il faut éviter l’écueil de mettre en concurrence le Crédit mobilité avec le véhicule de fonction. « Nous, en tant que loueurs, nous sommes là pour apporter des réponses et aider à leur mise en œuvre », rappelle-t-il en citant par exemple l’offre de carsharing d’ALD Automotive.

Partager les véhicules peut permettre de réduire la taille de la flotte de 30 %

Julien Royer, directeur du développement international chez Mobility Tech Green, fait un diagnostic similaire pointant que le véhicule de fonction est remis en question par certains collaborateurs dans les grandes villes : « Il y a trop de problèmes en villes, le temps perdu, le stationnement, etc. Mais le Forfait mobilités durables reste encore embryonnaire aujourd’hui ». Réduire sa flotte peut être une option à étudier surtout que les renouvellements de véhicules sont actuellement contrariés par des délais de livraison qui s’allongent à un niveau critique. Un audit de flotte est conseillé en amont, ne serait-ce que pour identifier les véhicules « au cas où », vraiment inutiles, et ceux qui sont très peu utilisés, plus nombreux qu’on ne le pense. Logiquement, à ses yeux, l’autopartage et la mise en pool de véhicules méritent d’être davantage exploités. Quand on objecte que ces dispositifs aboutissent souvent à de faibles taux d’utilisation de véhicules, il répond que c’est « à cause d’une gestion archaïque, avec un calendrier Outlook et une remise des clés manuelle ». Une cohorte de problèmes terre à terre, les collaborateurs qui partent avec les clés sur eux, ceux essaient d’échapper aux contraventions… C’est là que Mobility Tech Green propose d’intervenir en automatisant le système et en le dotant d’une application facile à utiliser. Dès lors, le taux de réservation et le taux d’utilisation augmentent. « Ensuite, nous exploitons tout le potentiel de la data pour que le système soit performant. Il est important de synchroniser cette démarche avec celle du verdissement de la flotte et des outils existent aujourd’hui pour le faire avec souplesse et intelligence », souligne Julien Royer avant de conclure avec un chiffre choc : « Ce choix des véhicules partagés permet de réduire le nombre de véhicules d’une flotte, jusqu’à 30 % ! Et n’oublions pas qu’en cas de pic de besoin, il y a des solutions, comme la location de courte durée par exemple, ponctuelle par essence ».

Nous vous recommandons

Cooltra lance son service de deux-roues électriques partagés

Cooltra lance son service de deux-roues électriques partagés

Connue pour ses scooters électriques en libre-service dans Paris, Cooltra se lance sur le créneau des mobilités partagées en entreprise. Cette nouvelle offre, baptisée Primos, comporte des scooters et vélos, tous électriques, avec un...

29/11/2022 | VéloElectromobilité
Le Conseil national de la sécurité routière veut mettre la pression sur les entreprises

Le Conseil national de la sécurité routière veut mettre la pression sur les entreprises

Mewa déploie sa logistique verte et adopte un concept de livraison en deux étapes

Mewa déploie sa logistique verte et adopte un concept de livraison en deux étapes

Fleet Care Alliance : un service tout-en-un pour les flottes automobiles

En bref

Fleet Care Alliance : un service tout-en-un pour les flottes automobiles

Plus d'articles