Glasurit muscle AraClass

Glasurit muscle AraClass

La technologie UV progresse, poussée par les progrès technologiques et le coût de l'énergie.

© Auto Infos

Glasurit, marque du groupe BASF, fait de sa récente gamme AraClass une famille totalement éco-conçue. Une gamme qui accueille de nouveaux produits dont plusieurs tournés vers la technologie UV. Une tendance renforcée par la hausse des coûts de l’énergie.

Glasurit renforce AraClass et en fait une gamme totalement éco-conçue. Un atout environnemental rendu possible par la stratégie globale du groupe BASF, qui substitue progressivement les matières premières d’origine fossile à des matières premières renouvelables. L’ensemble de la gamme AraClass adopte donc le label interne Eco-Balance. Un aspect qui trouve un écho favorable auprès des clients carrossiers selon la marque. « C’est un argument qui intéresse aujourd’hui les carrossiers », remarque Éric Verwacht, directeur commercial et opérations de BASF France, division Coatings. « Nous voyons de plus en plus d’appels d’offres de flottes qui incluent cet aspect », ajoute Véronique Barbier, responsable marketing de BASF France, division Coatings. Le client final serait également sensible à cet argument et une enseigne comme Autodistribution ne manque pas de le souligner dans sa communication en carrosserie. Certains assureurs commencent aussi à mettre l’accent sur ce volet, même s’ils insistent pour le moment sur les pièces d’occasion auprès du grand public. Au-delà de cet aspect, Glasurit annonce une teneur en COV (composés organiques volatils) limitée à 250 g/l pour tous les produits de sa Ligne 100, alors que la réglementation européenne fixe un plafond à 420 g/l. Ce taux limite l’impact environnemental et permet à certains produits de ne plus être considérés comme dangereux.

L’UV c’est l’avenir

Parmi les nouveaux produits AraClass, plusieurs sont conçus pour la technologie UV. Si cette méthode de réparation n’a rien de nouveau, la crise énergétique et l’évolution technologique lui offrent un bel avenir. « Le coût de fonctionnement d’une cabine devient un paramètre capital dans les ateliers », constate Thierry Leclerc, responsable technique Europe de l’Ouest de BASF Coatings. « Les progrès techniques des lampes UV ont donné un coup d’accélérateur à cette technologie », poursuit-il. L’utilisation d’UV-A non nocifs et les progrès des produits de peinture dédiés à cette technologie autorisent une utilisation quotidienne dans les ateliers. « Cela s’adapte bien aux petits chocs, qui constituent une part importante des réparations. C’est la technologie la plus prometteuse », assure le responsable technique. Pour le moment, seule une forme trop courbée de carrosserie empêche un séchage UV. La rapidité autorisée par les produits UV accélère la réparation, tout en maintenant des coûts énergétiques quasiment nuls. Deux aspects particulièrement importants lorsqu’on connaît la consommation d’une cabine chauffée à 60 degrés. De manière plus globale, la montée en température des véhicules devrait progressivement devenir délicate, en raison de leur contenu technologique. Ainsi, Porsche et Bentley ont interdit l’utilisation des infrarouges pour le séchage de leurs véhicules lors d’une réparation. Enfin, l’arrivée prochaine d’un vernis UV qualitatif, facile à appliquer et à sécher, devrait marquer une étape décisive dans l’adoption de cette technologie.

Nous vous recommandons

Le groupe Maggi distribue les vélos électriques Michael Blast

Le groupe Maggi distribue les vélos électriques Michael Blast

Le groupe Maggi, distributeur des marques automobiles Hyundai, Suzuki, Opel, Fiat, Abarth et Kia sur 13 sites, s’est associé avec l’entreprise Michael Blast, afin de proposer de nouvelles solutions de mobilités à l’achat ou à la...

29/11/2022 | ConcessionnaireVélo
Lamborghini ouvre un showroom renouvelé à Prague

Lamborghini ouvre un showroom renouvelé à Prague

Stellantis précise le calendrier de ses futurs contrats de distribution

Stellantis précise le calendrier de ses futurs contrats de distribution

Le groupe Dubreuil veut racheter onze concessions Stellantis du groupe Michel

Le groupe Dubreuil veut racheter onze concessions Stellantis du groupe Michel

Plus d'articles