Golda et TecAlliance toujours plus proches

Fabio CROCCO
Golda et TecAlliance toujours plus proches

Golda et TecAlliance toujours plus proches

Le Groupement pour l’optimisation des liaisons dans la distribution automobile (Golda) annonce sa prise de participation à hauteur de 3 % dans le capital de TecAlliance France. Grâce à cette entrée capitalistique, le Golda possède désormais un siège d’administrateur au sein de TecAlliance France, filiale française de la société allemande TecAlliance.

Créée en 2013, cette dernière commercialise les solutions TecDoc (catalogue de pièces électronique), TecCom (système de liaison informatique fournisseurs/distributeurs) et TecRMI (base d’informations techniques). TecAlliance est détenue par une trentaine de grands équipementiers. Depuis 2003, le Golda s’appuie sur la solution TecCom. En 2009, TecCom est entré au capital du Golda à hauteur de 25 %.

Cette interdépendance toujours plus forte entre le Golda et TecAlliance France doit permettre au Golda de renforcer ses services et d’en développer de nouveaux, tout en préservant ses marges. On imagine aussi facilement le rôle de prescripteur que pourra jouer le Golda auprès de ses usagers sur l’utilisation de la solution TecDoc, voire de TecRMI, celui-ci étant destiné aux ateliers.

« Notre volonté est de disposer d’une solution intégrée en vue de doter les acteurs de la rechange indépendante d’outils visant à consolider leurs parts de marché vis-à-vis des réseaux constructeurs » argumente Philippe Baudin, qui préside le Golda depuis mai 2013 (pour quelques semaines encore, son mandat devant expirer fin mai).

Deux nouveaux services sont d’ores et déjà poussés : TecWarranty et TecCmd. Le premier doit permettre une gestion dématérialisée des retours sous garantie des pièces. Le second vise la mise à jour en temps réel des bases tarifs et des services associés (sélection de fournisseurs, alertes, etc.)

Le Golda a été créé en 1996 sous l’égide de la Feda et de la Fiev. Son fondement repose sur le développement d’un système de communication informatique dans la relation clients-fournisseurs (commandes de stock, tarifs fournisseurs, consultation des stocks…). À ce jour, la société possède près de 2 300 utilisateurs, dont une centaine d’équipementiers. Sa plate-forme d’échanges de données traite 37 millions de lignes de commande par an (contre 30 millions annoncées fin 2013). La plate-forme de dématérialisation fiscale des factures gère 2,6 millions de dossiers mensuellement. Selon manageo.fr, en 2013, le chiffre d’affaires du Golda a connu une croissance de 7 % par rapport à 2012 pour s’établir à 1 869 000 euros, et le résultat net (126 000 euros) était en baisse de près de 4 %.

Nous vous recommandons

Palmaires du premier challenge « Excellence » 1,2,3 AutoService

Concours

Palmaires du premier challenge « Excellence » 1,2,3 AutoService

Il y a quelques semaines, Doyen Auto et son réseau de distribution API ont organisé le premier challenge concernant les adhérents du réseau de réparation 1,2,3 AutoService. En voici le palmarès.En partenariat avec la presse...

24/01/2022 | Après-venteRéseaux
Autel combine banc de géo et banc Adas

Autel combine banc de géo et banc Adas

Hankook presente à son tour son pneu sans air

Hankook presente à son tour son pneu sans air

Point S fait du vitrage un service stratégique

Point S fait du vitrage un service stratégique

Plus d'articles